Seine-Maritime : l'opérateur Orange continue de déployer la fibre, mais les habitants doivent être patients

Bénéficier d'une connexion à Internet avec un très bon débit, notamment pour le télétravail, c'est ce que permet la fibre optique. Mais être raccordé peut demander un certain temps…
 

Un exemple de terminaison d'un câble de fibre optique
Un exemple de terminaison d'un câble de fibre optique © Jens Büttner/dpa/picture-alliance/Newscom/MaxPPP
Orange avait promis de faire régulièrement le point sur le déploiement de la fibre optique en Normandie. En cette fin septembre 2020, c'est le cas pour la Seine-Maritime.

C'est en tant que constructeur de réseaux  de communication (ce qu'il fait depuis 1923 avec les lignes de téléphone) que l'opérateur historique Orange, déploie sur fonds propres la fibre optique dans les communes pour lesquelles il a obtenu le marché d'équipement en très haut débit en zone urbaine dans le cadre de conventions entre l'Etat, les collectivités locales et les opérateurs.

Pour Orange, l'objectif annoncé en 2018 à Rouen à la préfecture de région était, pour l'ensemble de la Normandie, de raccorder 520.000 logements d'ici à 2022, soit plus d'un million d'habitants.

Deux ans plus tard, Marc Maouche, délégué régional Orange-Normandie a fait le point pour ce qui concerne la Seine-Maritime où 228.000 logements sur 380.000 sont déjà éligibles à la fibre, dans 79 communes de l'agglo du Havre et de Rouen, mais aussi à Fécamp et Dieppe.
Un faisceau de fibres optiques avec à l'arrière-plan Marc Maouche, délégué régional Orange-Normandie
Un faisceau de fibres optiques avec à l'arrière-plan Marc Maouche, délégué régional Orange-Normandie © Richard Plumet / France Télévisions
Lors d'une conférence au club de la presse et de la communication de Rouen le 29 septembre 2020 il a précisé que l'épisode de la crise sanitaire a modifié les conditions de travail des équipes sur le terrain et a eu un impact sur le niveau de production, qui, en Seine-Maritime a été et malgré toutes ces difficultés proche des 50 % des objectifs initiaux. 
Période durant laquelle plus de 40.000 prises supplémentaires ont été installées.

Un réseau de fibre optique, qui une fois installé et raccordé aux logements, est, après un délai de 3 mois, mis en service et ouvert aux  différents opérateurs téléphoniques (dont Orange) pour permettre au client de choisir son fournisseur d'accès à Internet. 

Le cas particulier de Rouen

A Rouen, zone de forte densité urbaine, Orange déploie un réseau 100% fibre (technologie dite FTTH) c'est à dire que la liaison est faite par de la fibre de bout en bout, jusqu'au domicile du client.  

Mais il existe en parallèle un autre réseau, celui de l'opérateur SFR qui a récupéré les anciennes installations du réseau câblé de Numéricâble (fait de câbles coaxiaux en cuivre) déployé à l'origine pour diffuser des programmes tv.
Modernisé, ce réseau permet désormais de proposer une connexion internet de très haut débit selon la technologie appelée FTTLA. C’est-à-dire que seule une partie de la connexion est faite par de la fibre, l'autre partie du raccordement étant effectuée par le câble coaxial déjà existant. Un système qui a presque les mêmes avantages que le 100% fibre, mais pas pour la partie "montante" de la connexion (qui sert lorsqu'on veut envoyer des données) qui est moins performante, mais qui offre tout de même un débit jusqu'à 20 fois supérieur à celui de l'ADSL (Internet par le fil du téléphone).

Pourquoi si peu de clarté sur les délais de raccordement ?

Savoir quand sera possible le raccordement de son logement à la fibre est une question que se posent de très nombreux habitants de Rouen. Et il faut reconnaître qu'il est impossible d'avoir une réponse concrète, précise.
Dans une semaine ? Dans un mois ? Dans cinq ans ?  
Une question que le directeur régional d'Orange semble avoir l'habitude d'entendre :

"Le plus simple c'est de suivre sur le site réseaupoint.orange.fr l'état d'avancement du déploiement. Ceux qui ne voient rien bouger : c'est qui se passe rien, mais d'ici 2022 nous pensons pouvoir avoir quasiment terminé."

Avoir une date à l'avance dans le cas d'un chantier aussi complexe que celui-là, sur lequel vous pouvez imaginer que nous tirons un câble quasiment par maison, par logement, c'est donc des centaines de milliers de projets à construire, et la planification unitaire d'une date précise est quasi impossible.
Donc c'est pour ça qu'on donne une ambition à 2022."

Marc Maouche, délégué régional Orange-Normandie le 29 septembre 2020

VIDEO - 29 septembre 2020 : Marc Maouche, délégué régional Orange-Normandie explique les enjeux et le calendrier du raccordement de 380.000 logements seinomarins à la fibre optique d'ici à fin 2022 dans l'agglo du Havre et de Rouen et à Fécamp et Dieppe.

Un certain temps ou un temps incertain ?

La réponse de Marc Maouche ne permet toutefois pas d'éclaircir le mystère des disparités qui peuvent exister entre deux rues voisines.
Voire entre deux maisons de la même rue. Pourquoi une habitation est-elle raccordée à la fibre et pas celle d'à-côté ? Indiquée (sur le site d'Orange) comme pas encore raccordable ("A cette adresse nous ne sommes actuellement pas en mesure de déterminer votre éligibilité") alors que la maison voisine est déjà connectée…

Difficile de comprendre, difficile de savoir. Surtout quand dans le même temps, on voit de plus en plus de techniciens au travail dans les rues (parfois tard le soir ou tôt le matin) en train de travailler à installer la fibre.

La fibre optique

La fibre optique est un ensemble de très petits brins de verre (plus fins qu'un cheveu humain) qui permet la circulation de la lumière. A la différence du fil de cuivre du réseau téléphonique qui véhicule du courant électrique, la fibre optique est insensible aux interférences et à l'humidité. Elle transmet, sans déperdition de distance, beaucoup plus d'informations que le fil de cuivre.  

► Carte du déploiement de la fibre optique en France disponible  sur le site de l'ARCEP
(l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse. )
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
internet économie téléphonie