Evreux: deux concessions automobiles à nouveau incendiées dans la nuit

Deux concessions automobiles à Evreux et Normanville ont été touchées par des incendies dans la nuit du 2 au 3 janvier. Une soixantaine de véhicules ont été brûlés ou endommagés. C'est la deuxième fois en quelques jours que des garages sont les proies d'incendies volontaires dans le secteur.

Qui en veut aux concessions automobiles de la région d'Evreux ? Pour la deuxième fois en quelques jours, des garages ont été la proie des flammes, et les pompiers de l'Eure mis à rude épreuve. Appelés à 00h46 pour un feu dans la concession Peugeot à Normanville, 35 pompiers se sont attaqués à un feu de 46 véhicules garés sur un parking extérieur. 5 autres véhicules proches de la zone ont également été endommagés par les flammes, mais le bâtiment principal n'a pas été impacté. La gendarmerie et Enedis étaient aussi présents. Le feu a été circonscrit à 7H30 ce matin.

Deuxième intervention de la nuit à 1H du matin au garage Citroën d'Evreux, où 12 véhicules ont été incendiés, et une dizaine d'autres endommagés. Les 18 pompiers sur place ont éteint le sinistre à 5H du matin.

Une enquête ouverte

C’est la deuxième fois que ces garages sont visés. Dans la nuit de la Saint-Sylvestre, trois concessions automobiles d'Evreux avaient été touchées par des incendies volontaires. Le procureur d'Evreux a ouvert une enquête pour les premiers faits. Ces nouveaux incendies laissent peu de doutes sur les liens entre tous ces sinistres.

L’enquête est suivie de près par le parquet. Un magistrat est à 100 % sur ce dossier. Aucune piste n’est écartée.

Le préfet a réuni cet après midi les concessionnaires de l’agglomération d’Évreux ainsi que les maires concernés pour faire le point sur la situation. Il était accompagné du commissaire divisionnaire Olivier Beauchamp, directeur départemental de la sécurité publique, du colonel Emmanuel Gros, commandant le groupement départemental de gendarmerie et du colonel Pierre Machillot, directeuradjoint du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS).

Les concessionnaires ont reçu des conseils pour rehausser la sécurisation de leurs sites. Les services de l’État sont également pleinement mobilisés : les patrouilles de la police et de la gendarmerie nationales sur la voie publique et aux abords des concessions sont notamment intensifiées.

Depuis la nuit du 31 décembre 2022, ce sont plus de 130 voitures qui ont été détruites ou abîmées chez les concessionnaires d’Évreux et de Normanville. Le préjudice financier n’est pas encore estimé, mais il est considérable.