Evreux : des ténors du barreau pour le procès en appel d'un homme accusé de l'assassinat de son ex-compagne

L'accusé a fait appel au cabinet de me Dupond Moretti, les proches de la victime seront accompagnées des deux avocates de Jacqueline Sauvage, spécialistes des violences faites aux femmes. / © PQR /OUESTFRANCE / L'EST REPUBLICAIN
L'accusé a fait appel au cabinet de me Dupond Moretti, les proches de la victime seront accompagnées des deux avocates de Jacqueline Sauvage, spécialistes des violences faites aux femmes. / © PQR /OUESTFRANCE / L'EST REPUBLICAIN

Condamné en 1ère instance en 2018 à 15 ans de réclusion criminelle, Jean-Marc Capron sera jugé en appel devant les Assises de l'Eure à partir du 10 février 2020. Accusé et parties civiles ont fait appel à de grands noms du barreau. 

Par Véronique Arnould

Jean-Marc Capron a été reconnu coupable de l'assassinat de son ex-compagne lors d'un premier procès en janvier 2018 devant les assises de Seine-Maritime. L'homme comparaissait pour des faits remontant au mois de mai 2010. Le 31 mai précisément, il tuait d'un coup de fusil Claire Besnard, qui l'avait quitté peu de temps avant.
Claire Besnard est décédée d'un coup de fusil, elle avait 30 ans au moment des faits, elle était infirmière libérale. / © Pascaline Delevalle
Claire Besnard est décédée d'un coup de fusil, elle avait 30 ans au moment des faits, elle était infirmière libérale. / © Pascaline Delevalle

 

En première instance, deux versions s'opposaient : pour l'accusation, mr Capron avait tenté de se suicider et le coup serait accidentellement parti. Pour les parties civiles, l'accusé avait sciemment demandé à son ex-compagne de venir l'aider à rédiger son CV avant de la tuer d'une balle. L'homme s'est ensuite retourné l'arme contre lui, il a été gravement blessé et de nombreuses fois opéré, de quoi allonger le délai de son 1er procès, 8 ans après les faits.
 

Aux assises de Seine-Maritime, l'avocate générale avait requis 30 ans de prison contre lui, les jurés le condamneront à 15 ans de réclusion criminelle. Dans cette affaire, c'est donc le parquet qui a fait appel de cette décision, d'où ce deuxième procès devant les assises de l'Eure.
 
L'accusé va comparaitre libre, comme en première instance. Il a choisi de se faire défendre par Me Dupond-Moretti, il n'était pas son avocat en 1ère instance. Contacté quelques jours avant le procès, son cabinet assure que l'avocat se déplacera en personne et non un collaborateur. Les proches de Claire Besnard eux, ont choisi de se faire accompagner par les deux avocates de Jacqueline Sauvage, Maîtres Janine Bonaggiunta et Nathalie Tomasini. Elle sont spécialistes des affaires de violence faites aux femmes.

Le procès aura lieu du 10 au 14 février 2020 aux assises de l'Eure à Evreux.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus