Pénétrez dans l’histoire de l’hôpital psychiatrique d’Evreux

Deux anciens cadres de l’hôpital psychiatrique d’Evreux ont créé un musée consacré au lieu où ils ont exercé l’ensemble de leur carrière. Un hôpital vieux de 150 ans qui a accueilli dans les années 1920 jusqu'à plus de 1 000 patients.

Alain Desgrez et Jacques Vassault ont construit leur carrière pendant 40 ans entre les murs de l'hôpital de Navarre à Evreux. D'abord comme infirmiers psychiatriques puis comme cadres de santé. Aujourd’hui retraités, ils ont décidé de prolonger l'amour de leur ancien métier à travers un musée. Un espace dédiée à la psychiatrie où l'on retrouve ces électrochocs et d'autres objets que l'on préfère cacher pour ne pas effrayer.

Ces passionnés lèvent le voile sur l'histoire de l'hôpital psychiatrique à Evreux. Un lieu ouvert il y a 150 ans, après qu'une loi obligea chaque département à créer un asile pour les malades de l'époque. Une ville dans la ville qui accueillit en 1920 jusqu'à 1 000 patients. Coupés du reste du monde en raison d'un droit de douane autour d'Evreux.

L'asile a donc longtemps vécu en autosuffisance. D'ailleurs tous les corps de métiers travaillaient sur place : du plombier au boulanger en passant par le forgeron. Les champs, le potager et la ferme alentour suffisait à nourrir les patients et les soignants qui pouvaient aussi jouir d'un litre de cidre par jour et par personne.

Des cuves situées sous la chapelle de la Vierge Marie. Symbole du poids du religieux, quand les bonnes sœurs furent longtemps les anges gardiens des malades. Toute cette histoire est à découvrir chaque premier mercredi du mois


VIDEO un reportage de Grégory Thélu et Eric Lombaert
Intervenants 
Alain Desgrez et Jacques Vassault, Anciens cadres de santé à l'hôpital pychiatrique d'Evreux 



L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité