Cet article date de plus de 4 ans

Un père de famille auteur d’un triple homicide à Claville (Eure) devant la Cour d’Assises

A partir de ce mardi 4 avril, un père de famille, aujourd’hui âgé d’une quarantaine d’années, comparaîtra devant les jurés de la Cour d’Assises de l’Eure (Evreux) pour un triple homicide.
Conférence de presse de l'association Boucherie Abolition en juin 2019 à Paris. Solveig (debout) fait partie des militants jugés ce vendredi 20 septembre à Evreux.
Conférence de presse de l'association Boucherie Abolition en juin 2019 à Paris. Solveig (debout) fait partie des militants jugés ce vendredi 20 septembre à Evreux. © Dominique FAGET / AFP
Rappel des faits

A Claville (Eure), le 26 juin 2014, parce qu’il ne supportait pas que sa femme lui ait annoncé son intention de le quitter, cet ancien agent territorial aurait tué au couteau son épouse de 33 ans et ses deux petites filles, respectivement âgées de 5 et 11 ans.
Dans sa folie meurtière l’homme aurait également grièvement blessé son fils âgé de 15 placé plusieurs jours en soins intensifs au CHU de Rouen.
A l’époque, les gendarmes avaient qualifié cette affaire de “véritable massacre”.

Les experts ne semblent pas s’accorder pour affirmer si l’accusé était atteint d’une altération du discernement au moment des faits. Si la responsabilité pénale du père de famille est acquise, à l’audience, les débats entre les différents collèges de psychiatres  devraient permettre de statuer sur une atténuation, ou pas, de cette responsabilité.
L’accusé encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

VIDEO : le rappel des faits en images par Frédéric Nicolas et Jean-Luc Drouin
Intervenants
durée de la vidéo: 01 min 58
Triple homicide a Claville





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société