Vive émotion et incompréhension après le décès d'une petite fille dans un accident de la route

Le drame s'est déroulé mardi 18 juillet à l'entrée de Pacy-sur-Eure. Une voiture a fauché une mère de famille et ses deux enfants. La plus jeune est décédée dans la nuit du19 au 20 juillet. La nouvelle a profondément attristé les habitants. L'employeur du père de la petite victime a créé une cagnotte pour soutenir financièrement la famille endeuillée.

La population de Pacy-sur-Eure a appris le décès de la petite fille de 3 ans heurtée violemment par une voiture, ce jeudi 20 juillet en milieu de journée, via la page Facebook de la mairie. L'émotion qui submerge la commune depuis deux jours s'est faite encore plus vive à l'annonce de la mort de la fillette.

"De la tristesse, de la colère, de la fureur"

Dans ce commerce, voisin du lieu du drame, Marjorie est sous le choc. La mère de quatre enfants a vécu, presque en direct l'accident. "J'étais assise à mon poste de travail et j’ai entendu un gros bruit. Ensuite, j’ai vu un bus s'arrêter net. Une voiture s’est arrêtée en double file et en warning, et j’ai vu la postière poser son vélo et se mettre à courir. J'ai compris que quelque chose de grave s'était passé" raconte-t-elle. Puis très vite, les secours sont arrivés. La zone a été bouclée. "On a été très vite protégé de cette scène d'horreur" ajoute-t-elle.

Depuis la matinée de l'accident, les clients du commerce partagent leur effroi et tristesse. 

Je ressens de la tristesse et de la colère, de la fureur là. Pour vous dire ça fait deux jours je dors à peine. Je regarde constamment les piétons dans la rue. Je ne comprends pas pourquoi le conducteur roulait si vite en pleine ville.

Marjorie, commerçante de Pacy-sur-Eure

"Il y a une grosse tristesse, très grande tristesse de nous tous. Mes petits-enfants sont ici en vacances. Penser que l'on peut se faire écraser à un passage piéton, c'est très compliqué à vivre" rajoute le propriétaire d'une boucherie. 

"La voiture s'est mise à accélérer d'un seul coup"

Pascal Lehongre, premier adjoint de la commune de Pacy-sur-Eure a les larmes aux yeux lorsqu'il raconte la scène, enregistrée sur les caméras de vidéosurveillance.

"C'est effroyable, on voit la voiture approcher à une certaine vitesse dans la ville de Paccy et on le voit accélérer très très très fortement avec une vitesse folle en approchant du passage piéton" précise-t-il. 

Le conducteur a tenté de porter secours à la mère de famille avant d'être arrêté par les gendarmes. Les secours sont arrivés très vite et ont pu réanimer la fillette. Cela avait donné espoir dans la commune.

"On a l'impression que l'on peut sauver tout le monde grâce à ce qui est mis en place pour les victimes. Malheureusement le choc a été  trop violent pour cette jeune fille et on a appris malheureusement qu'elle était décédée cette nuit. Je compatis avec la famille, surtout avec le Papa qui est très choqué" rajoute Pascal Lehongre.

Une cellule psychologique a été mise en place pour les habitants de la commune. Une dizaine de personnes avaient déjà bénéficié de son aide, avant l'annonce de la mort de la petite fille.

Une cagnotte en ligne créée par l'employeur du père de la petite fille

L'employeur du père de famille a souhaité mettre en place une cagnotte pour apporter un soutien  financier aux parents et au frère de la petite victime. 

La cagnotte est accompagnée du message suivant : 

"Nous souhaitons accompagner et soutenir notre formidable et courageux collègue, ami ou même connaissance, Joffrey, suite au tragique accident qui s’est produit et qui a impliqué sa femme et ses deux enfants. (...) Ce terrible événement plonge toute la famille dans le deuil de leur petite fille âgée de 3 ans.  (...) Nous sommes de tout cœur avec vous !"