SNCF. En gare de Gisors, service minimum au guichet dès avril 2022, en vue d'une fermeture définitive

Publié le
Écrit par Amandine Pointel .

La SNCF prévoit de réduire le temps de présence des agents au guichet de la gare de Gisors (Eure) avant une fermeture définitive pour les remplacer par des bornes automatiques et des agents mobiles. Un projet qui est loin de faire l'unanimité.

C'est une nouvelle illustration de ces petites gares qui ne figurent plus dans le plan d'action prioritaire de la SNCF. A Gisors, dans l'Eure, unique gare normande de la ligne J qui relie Paris Saint Lazare, la guichet assurera bientôt un service minimum. A compter d'avril 2022, ce dernier sera ouvert uniquement le matin, du lundi au vendredi, en vue d'une fermeture définitive un an plus tard. A terme, il faudra se diriger vers un distributeur automatique dans le hall de la gare pour prendre ses billets. 

Les gens achètent de moins en moins de billets en guichets et donc on a décidé de fermer ces guichets dans lesquels il y a de moins en moins d'activités.

Philippe Mouly, directeur du management sur les lignes transilien L, A et J

Si beaucoup de voyageurs ont désormais l’habitude d'acheter leur billet de train sur leur smartphone ou sur internet, d’autres ont encore besoin d’un contact humain et de conseils. "Ca devrait rester ouvert toute la journée quand on a besoin. Celui qui n’a pas de carte bleue il fait comment ? Et puis, les distributeurs ne fonctionnent pas toujours !", nous lance un voyageur. “Si ils ferment les guichets ça ne va pas le faire. Y’aura plus le côté humain, ça va faire comme les caisses dans les grands magasins. Les infos on va les demander à qui ?”, nous indique une voyageuse. 

Des agents mobiles en gare

Le guichet de la gare de Gisors était en sursis depuis plusieurs mois. La SNCF avait d'abord annoncé une fermeture quasi définitive, à l'exception du lundi matin, en avril 2022 avant de faire marche arrière. "La raison première c’est vraiment d’améliorer le service aux clients et ce que nous demandent nos clients en Île-de-France, c’est une meilleure prise en charge. La grande majorité d'entre eux nous indiquent que quand il y a un retard ou un gros incident, la prise en charge reste perfectible", explique Philippe Mouly. 

Avant sa fermeture définitive, le guichet assurera pendant un an un service minimum le matin du lundi au vendredi, en attendant de "trouver des solutions avec la municipalité." Mais à terme, la SNCF prévoit une fermeture définitive du guichet. Ce dernier sera remplacé par des bornes automatiques et des agents qui deviendront mobiles. 

Ces agent mobiles vont se déplacer de gare en gare pour vérifier que tous les équipements fonctionnent, mais surtout, en cas d’incident, pouvoir aider les clients et les prendre en charge plus rapidement et plus efficacement.

Philippe Mouly, directeur du management sur les lignes transilien L, A et J

De son côté, le maire regrette le manque de concertation avec les élus et appelle à un travail collectif. "Tel que ça a été présenté aujourd’hui, on n’est pas satisfait et la municipalité s’en est exprimée. On voudrait qu’il reste un contact physique", nous indique le maire (LR) de Gisors Alexandre Rassaërt. 

On peut être force de proposition, on connaît le territoire, souvent mieux que la SNCF et on a besoin de temps pour trouver des solutions. Pourquoi pas par exemple des points de vente dans les commerces ?

Alexandre Rassaërt, maire (LR) de Gisors

"La gare pourrait aussi servir à plusieurs choses à la fois. Pourquoi pas un lieu d'exposition, un lieu de vie, où l'on achète des billets de train, d'autres types de produits ou en faire un point d'office de tourisme.. bref on a tout un tas de choses à faire plutôt qu'une fermeture définitive", ajoute le maire.

Onze personnes sont employées au guichet de la gare. La SNCF leur propose d’autres postes dans des villes beaucoup plus lointaines, parfois à plus de 50 kilomètres de chez. Certains nous ont confié avoir pris la décision de quitter leur emploi. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité