INSOLITE. Des brasseurs de bière artisanale ouvrent un pub médiéval

Blondes, brunes ou blanches... la bière est leur spécialité. Les Saunier, père et fils, ont installé leur brasserie normande "La Mousse des Temps" à Bourg-Achard (Eure). Un pub à l'ambiance médiévale où vous pouvez désormais déguster leurs spécialités sur place, avec modération bien sûr. Une façon originale de diversifier leur activité.

Derrière le Skáli, nouveau pub médiéval dans l'Eure, il y a Christophe, le père, Clovis, le fils, et Sylvain, le gendre. Depuis huit ans, ils créent et produisent diverses bières grâce à leur brasserie artisanale La Mousse des Temps. Aujourd'hui, ils ouvrent un pub à l'ambiance médiévale pour diversifier leur activité. 

13 bières en clin d'œil à l'histoire normande

Clovis est le brasseur, celui qui établit les recettes : des bières artisanales conçues dans le garage familial avant d'installer ses cuves à Bourg-Achard. 

Une bière blonde nommée "La Rotomagus", une ambrée sous le nom de "Robert le Diable"... Aujourd'hui la brasserie propose treize bières. Leurs noms sont des clins d'œil à l'histoire de Normandie. 

"Haro pour le nom, c'est un petit clin d'œil à l'histoire de Rouen, pour la première révolte des Rouennais contre les taxes du roi de France. Initialement, c'était une recette de bière de Noël que j'ai atténué pour en faire une ambrée épicée pour l'année", explique Clovis Saunier, brasseur à "La mousse des Temps".

Jusqu'à présent, la famille Saunier vendait ses bières auprès de restaurateurs, d'épiceries et dans certaines grandes surfaces. L'objectif du pub est aujourd'hui de diversifier l'activité.

"Les trois quarts des bars ont des contrats avec les industriels et ne peuvent pas en sortir. On ne peut pas se placer, explique Christophe Saunier. Tant qu'ils seront pieds et poings liés avec les industriels, on ne vend rien à côté. Donc il faut trouver d'autres paliers de vente. L'intérêt, c'est d'avoir un point de vente chez nous qui permet de diversifier les recettes.

Une brasserie 100% normande

Depuis le Covid, parmi les 115 microbrasseries normandes, plusieurs ont fermé. Pour résister, Sylvain, le barman, mise sur une offre locale. "On essaie de mettre en avant des cocktails avec ou sans alcool, de proposer des produits locaux extérieurs. On travaille avec certaines productions locales qui font par exemple des pétillants à la fraise ou à la rhubarbe."

Une nouvelle offre originale dans le secteur de Bourg-Achard, qui s'ajoute à celles déjà existantes.

L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité