• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Un trafic de stupéfiants stoppé par les gendarmes de l'Eure

© Gendarmerie Nationale / Brigade de Louviers
© Gendarmerie Nationale / Brigade de Louviers

Après l'arrestation de quatre personnes, du matériel de culture, des plants de cannabis et de l'argent liquide ont été saisis

Par Richard Plumet

Quatre suspects en bord de forêt

L'affaire débute vendredi dernier (26 août) quand, en fin d'après-midi, des gendarmes de la brigade de Gaillon en patrouille  près d'une forêt, aperçoivent quatre jeunes majeurs dont le comportement laisse supposer qu'ils sont en train de procéder à une vente de produits stupéfiants. Ils décident alors de s'approcher et de procéder à une interpellation. Si l'un des jeunes réussit à prendre la fuite, les trois autres sont immédiatement arrêtés.

Le fuyard sera interpellé plus tard, après la mise en place d'un dispositif de recherches réalisé conjointement par les gendarmes de la brigade de Gaillon et du PSIG  (Peloton de Surveillance et d''Intervention) de Louviers.

Production et vente

Sur les suspects (une fois fouillés) les gendarmes découvrent du cannabis et des billets de banque. Ce sera également le cas après les fouilles réalisées, avec l’appui du groupe d’investigation cynophile d’Evreux, à leurs domiciles situés à Saint-Marcel,  à Saint-Pierre de Bailleul et  à Saint-Pierre la Garenne.

Les investigations des militaires se poursuivent le samedi 27 août, avec l’interpellation d’un cinquième individu, à son domicile de Vexin sur Epte.  Dans cette habitation deux "chambres de culture" (équipées d'un système d'aération, d'éclairage et d'arrosage) sont alors découvertes.

L'enquête se poursuit

Au total, cette opération judiciaire aura permis de saisir 50 grammes de résine de cannabis, 260 grammes d’herbe de cannabis, 21 plants de cannabis, ainsi que le matériel nécessaire à la culture et à la revente.
L’enquête se poursuit, sous l’autorité du parquet d’Evreux, afin de déterminer les modalités de ce trafic.

© Gendarmerie Nationale / Brigade de Louviers
© Gendarmerie Nationale / Brigade de Louviers

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'ancienne RH se reconvertit en prof de pâtisserie

Les + Lus