Quatre blessés, dont deux gendarmes, après une collision entre deux véhicules dans l'Eure

Un véhicule de gendarmerie et une voiture se sont percutés à Harcourt, dans l'Eure. Les deux gendarmes, transférés en urgence relative au centre hospitalier de Bernay sont tirés d'affaire. 

images d'archives
images d'archives © JY Gelebart

Quatre personnes, dont deux gendarmes, ont été blessées suite à un accident impliquant deux véhicules entrés en collision samedi 16 janvier, vers 11h30, rue de Pinchon à Harcourt, près du Neubourg (Eure). 

Dans le premier véhicule, deux jeunes hommes, âgés de 18 et 19 ans. Dans le second, un véhicule de gendarmerie de Brionne, deux agents de 26 et 28 ans. Les victimes ont été transportées dans un état d'urgence relative au centre hospitalier de Bernay. 

La circulation a été momentanément interrompue jusqu'à 14h30.

Refus d'obtempérer

Un peu plus tôt dans la matinée, un véhicule du peloton de sécurité routière de Courbépine a voulu effectuer un contrôle de routine sur un véhicule. Mais ce dernier échappe au contrôle et prend la fuite. Les agents parviennent tout de même à relever la plaque d'immatriculation.

Plus tard, ils découvrent que le conducteur n'a pas de permis et qu'il est déjà connu des services pour défaut de permis et usage de stupéfiants. Les gendarmes décident alors de se rendre au domicile du conducteur mais ils le croisent finalement en chemin.

S'entame alors une course poursuite. Le conducteur emprunte la route très étroite de Pinchon. Le véhicule se retrouve "pris en sandwich" avec un deuxième véhicule arrivant en face, celui de la gendarmerie de Brionne venu en renfort. Le fuyard n'hésite pas à forcer le passage et fonce dans le véhicule. Le choc est violent.

Malgré leurs blessures, les gendarmes parviennent à interpeller le conducteur et son passager. 

Les quatres blessés sont transférés en état d'urgence relative au centre hospitalier de Bernay. Quinze sapeurs-pompiers, le commandant de la gendarmerie, ainsi qu'un élu étaient sur place.

Les deux gendarmes sortis de l'hôpital

Selon nos informations, les deux gendarmes sont ressortis de l'hôpital en fin de journée vers 18h30. Ils s'en sortent avec des blessures liées au choc violent de la collision.

Les mis en cause, toujours hospitalisés dimanche, ont été placés en garde à vue sur leur lit d’hôpital. Ils seront entendus par les enquêteurs dès que leur état de santé le permettra. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers