Béluga dans la Seine : le cétacé repéré près d'une écluse

Publié le Mis à jour le

Le cétacé s'est égaré dans la Seine qu'il tente de remonter. Il a été repéré près d'une écluse, au niveau du village de Saint-Pierre-la-Garenne (Eure). Les autorités essaient d'évaluer son état de santé afin de valider un plan de sauvetage adapté.

Ce jeudi après-midi, le béluga a été repéré par les autorités près d'une écluse sur la commune de Saint-Pierre-la-Garenne (Eure).

Là, il est entre deux écluses, certes situées à 40 kilomètres l'une de l'autre, mais ça nous permet de maîtriser son trajet.

Isabelle Dorliat-Pouzet, secrétaire générale de la préfecture de l'Eure

Les premières observations d'un béluga dans la Seine remontent au mardi 2 août 2022, dans la matinée, sur le territoire du département de l’Eure. Depuis l'animal a parcouru une quarantaine de kilomètres depuis sa dernière localisation du mercredi 3 août. Le cétacé a réussi à se faufiler dans des écluses. Il faut dire qu'il a la capacité de rester sous l'eau en apnée pendant 20 minutes. Cela rend les manœuvres d'observation plus difficiles.

En début d'après-midi ce jeudi, un hélicoptère et un bateau de reconnaissance ont permis d'approcher l'animal afin d'évaluer sa taille et son poids, ainsi que son état de santé. Il s'agit d'un spécimen d'environ quatre mètres, qui paraît amaigri. 

C'est un animal qui a l'air de venir en surface, de respirer et de sonder lorsqu'on s'approche trop. Donc il a l'air d'avoir des réflexes pour l'instant. Mais il ne faut pas tirer de conclusions. On attend ce que pourra nous dire Pélagis [ Observatoire des mammifères et oiseaux marins NDLR] sur son état de santé.

Sophie Poncet, chargée de mission à l'Office français de la biodiversité

La mobilisation de l'Office français de la biodiversité et de Pélagis devrait permettre de connaître plus précisément les conditions de santé de l'animal. Ces données sont nécessaires à la préfecture de l'Eure  pour mettre en place un plan de sauvetage adapté à l'état de l'animal.

L'association Sea Sheperd mobilisée

Sea Sheperd France était déjà intervenu lorsqu'une orque s'était elle aussi égarée dans la Seine à la fin du mois de mai 2022. L'animal était dans un mauvais état de santé et était décédé début juin. Cette fois, elle se mobilise pour le béluga.

"L'urgence est de le retrouver, notre bateau et nos drones seront sur site ce soir. Il sera sans doute nécessaire de l'aider à se nourrir et à repartir vers la mer. Une cohésion efficace entre toutes les personnes concernées maximisera ses chances" explique l'association sur son compte twitter.

L'ONG, tout comme le Préfet de l'Eure appellent le public à ne pas approcher l'animal.

"Garder ses distances est primordial. Aidez-nous à l'aider en respectant ces consignes, l'intérêt de l'animal prévaut sur la curiosité. Merci pour lui" déclare Sea Sheperd sur son compte Twitter.

Qu'est-ce qu'un béluga ?

Ils arborent une sorte de sourire permanent et une peau blanche, ce qui rend  les bélugas facilement reconnaissables. Le mammifère marin peut mesurer jusqu'à cinq mètres de long et pèse en moyenne 1,5 tonne. Le béluga aime vivre en groupe. Il se nourrit de poissons, céphalopodes et crustacés. Il est principalement présent au Canada.