• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Exposition du peintre François Tortosa à Sotteville les Rouen

Une exposition du Peintre Tortosa / © Stéphane L'hôte
Une exposition du Peintre Tortosa / © Stéphane L'hôte

C'est dans son atelier d'artiste à Sotteville-lès-Rouen que les amis de François Tortosa ont décidé d'organiser une exposition vente. Des oeuvres récentes mais aussi d'autres plus anciennes à découvrir autour d'un goûter dans le jardin du peintre et de sa femme Anne. 

Par Stéphane Lhôte

A 80 ans, François Tortosa est un artiste accompli. Dans sa petite maison de Sotteville-lès-Rouen, il a su créer un environnement propice à la vie dont il avait toujours rêvé, entouré de ceux qu'il aime. Le peintre est un homme simple. Il a vécu une jeunesse chaotique et sait apprécier les bons moments de la vie. La santé lui jouant maintenant des tours, il n'a plus la force de peindre, mais continue d'écrire et de coucher sur des carnets à dessins ses réflexions sur le genre humain et le sens de la vie.
Des carnets à dessins pleins de vie / © Stéphane L'hôte
Des carnets à dessins pleins de vie / © Stéphane L'hôte
Ce sont ses amis qui ont décidé d'organiser cette exposition. Parmi eux, des peintres qui souhaitent aider la famille à passer un cap financier difficile dû à la maladie de François.
Ils veulent également mettre en avant le travail si particulier et si riche de cet artiste unique. 
Le choix de l'oeuvre de Tortosa / © Stéphane L'hôte
Le choix de l'oeuvre de Tortosa / © Stéphane L'hôte
Il est assez difficile de classer le travail de François Tortosa. On peut le qualifier d'art brut mais son oeuvre est atypique. Elle reflète son amour pour la vie, exprime ses déceptions, ses espoirs. Une partie de sa vie fut en effet axée sur l'avoir, l'autre sur l'être. François Tortosa a vécu deux vies complètement opposées. Et c'est ce qui fait sa force.
Des oeuvres simples et complexes à la fois / © Stéphane L'hôte
Des oeuvres simples et complexes à la fois / © Stéphane L'hôte
François Tortosa a 27 ans lorsque, pour tenter de s'évader de la prison de la Santé où il purge une longue peine, il se lance dans la peinture. D'une simple idée pour amadouer les gardiens, va naître une passion. Il renonce à l'évasion grâce à ses pinceaux. La peinture lui "rend son humanité " et lui fait comprendre qu'il peut changer. Fini le grand banditisme, le peintre Francois Tortosa est né.

Sa peinture est une forme de redemption, ses toiles sont chargées d'émotion.
Toile et artiste en arrière plan / © Stéphane L'hôte
Toile et artiste en arrière plan / © Stéphane L'hôte
François Tortosa est un artiste profond et généreux. Il faut absolument venir découvrir le personnage et son oeuvre.

Voici comment il se définit :

"Je n’ai fait aucune école des Beaux Arts.
Et je n’aurais pas l’audace, ni l’orgueil , de me proclamer autodidacte.
Je suis tout simplement un enfant de «l’assistance peinture».
En effet un jour la peinture m’a recueilli au fond ... d’une fosse où je croupissais.
Elle m’a nettoyé de mes souillures, m’a nourri à son sein et m’a initié progressivement à son esprit fait de rigoureuse honnêteté intellectuelle, d’humilité et de dépouillement. Ce qui implique l’exclusion totale de toute tricherie issue des artifices creux de la technique, du «savoir-faire»
Ainsi que dit maître Huang : « l’adresse, l’habileté, la dextérité, qui en occident sont souvent considérées comme une qualité, sont un désastre, car on passe à côté de l’essentiel.
La maladresse et le raté sont bien plus vivants et peuvent constituer l’esprit du tableau si l’expression est sincère.
Depuis, débarrassé des rêves de gloire et des appétits de la vénalité, je peins avec mon coeur pour aller vers l’autre."
Des oeuvres vivantes / © Stéphane L'hôte
Des oeuvres vivantes / © Stéphane L'hôte
Une exposition à découvrir ce week-end à Sotteville-lès-Rouen, au 14 rue de la Nation de 14h à 19h.

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus