Le frelon asiatique : fléau en France, atout en Chine

Septembre 2018-Un nid de frelons asiatiques au sommet d'un cerisier près du Havre / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Anne-Laure Meyrignac
Septembre 2018-Un nid de frelons asiatiques au sommet d'un cerisier près du Havre / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Anne-Laure Meyrignac

S'il est un fléau pour nous et nos abeilles, en Chine, il aurait plutôt la cote : là bas, le frelon asiatique est cuisiné ou utilisé pour protéger les récoltes. Depuis peu, l'institut de recherche apicole de Pékin s'intéresse aux spécimens de la Manche, où l'on cherche plutôt à s'en débarrasser. 

Par France 3 Normandie

La méthode a fait ses preuves. Pour traiter un nid de frelons asiatiques, les techniciens de la Fédération Départementale de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Manche (FDGON) ne vont pas le détruire mais injecter un insecticide en poudre à l'intérieur.

En priorité, il faut tuer la reine et ses ouvrières. Pourquoi ces dernières particulièrement ? "On contamine le nid (...) puis on le laisse en place. Les ouvrières, parties chercher à manger, se feront contaminer à leur retour", explique Antoine Metayer, directeur de l'organisme. 

Quelques minutes plus tard, les premiers insectes tombent au sol. Voilà-là une bonne occasion pour les observer de plus près : pour faire la différence entre un frelon asiatique et un frelon ordinaire, tout est question de couleurs. "Le frelon asiatique est d’un noir profond, avec une bande orangée à l’arrière de l’abdomen", indique Antoine Métayer. 
 
 

200 000 euros dépensés pour éradiquer le nuisible

Dans la Manche l'éradication du frelon asiatique est prise très au sérieux. Le Département a déjà investi 200 000 euros aussi bien pour la lutte que pour la recherche scientifique.

Sur place, nous retrouvons Eric Darrouzet, enseignant et chercheur à l'université de Tours. Il travaille sur une étude destinée à "mettre au point des pièges ou des répulsifs pour protéger un site" ainsi que sur un projet visant à détruire les colonies de frelons sans pesticides, en utilisant de la chaleur.


La Chine a choisi d'en faire un atout

Ce mardi, deux scientifiques de l'institut de recherche apicole de Pékin ont été invités à venir observer le traitement d'un nid. En Chine, le frelon n'est pas éliminé, au contraire il est le pivot de toute une économie. 

"Nous les utilisons comme nourriture, et nous les utilisons également comme pesticide dans l'agriculture", nous dit Chunsheng Hou. Les chinois utiliseraient également le frelon asiatique dans la médecine traditionnelle et pour confectionner des liqueurs.

En Normandie, aucune application du même ordre n'a été trouvée, on choisit donc d'éliminer l'insecte. Près de 2300 nids ont été traités depuis le début de l'année dans la Manche.

 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus