Gastro, bronchiolite, grippe : le point sur les épidémies en Normandie

le lavage des mains: recommandation numéro 1 contre les épidémies hivernales / © France Télévisions/ A.Pinault
le lavage des mains: recommandation numéro 1 contre les épidémies hivernales / © France Télévisions/ A.Pinault

La Normandie est l'une des dernières régions touchées par l'épidémie, mais elle ne pouvait y échapper: la gastro-entérite est bien là. Les jeunes enfants doivent toujours se méfier de la bonchiolite, mais le pic est passé. Quant à la grippe, elle n'est pas encore arrivée jusqu'à nous. 

Par Amandine Pinault

La gastro-entérite est arrivée avec un peu de retard par rapport aux autres régions de l'hexagone, mais ca y est, le virus est bien arrivé chez nous, avec son lot de maux de ventre, diarrhées et vomissements. 

La gastro débarque 

L'Agence Régionale de Santé ne parle pas d'épidémie pour la gastro-entérite, mais d' "activité élevée". Le Dr Stéphane Erouart, médecin à l'Agence régionale de Santé en Normandie, chargé de la veille et de la sécurité sanitaire, explique qu'actuellement le nombre de cas est "trois fois plus élevé que d'habitude, et cela va encore augmenter dans les jours à venir". 
 
Réseau Sentinelles: la situation en Normandie pour la grippe et la gastro entérite / © capture écran réseau Sentinelles
Réseau Sentinelles: la situation en Normandie pour la grippe et la gastro entérite / © capture écran réseau Sentinelles

La gastro-entérite est un virus très contagieux, tout comme la bronchiolite. 

La bronchiolite toujours présente 

La bronchiolite du nourrisson est une infection virale aiguë et contagieuse qui touche les bronchioles, entraînant une toux impressionante chez les jeunes enfants. L'épidémie est souvent la première arrivée de l'hiver, dès le mois d'octobre. "En Normandie, le pic épidémique a été atteint la dernière semaine de décembre 2019. L'épidémie est donc en phase de décroissance", précise le Dr Erouart. Toutefois, l'activité reste élevée et il convient de rester vigilant. 
 
 

La grippe en ligne de mire 

Quant à la grippe, les Hauts de France et la Normandie sont deux régions pour l'instant épargnées. Il est donc encore temps de se faire vacciner. "Le vaccin est efficace au bout de 15 jours. Or, le pic épidémique est atteint en trois semaines. Donc il est toujours temps de se protéger" explique le Dr Erouart. Et lorsqu'on lui demande si le vaccin sera efficace cette année, le médecin répond qu'il est trop tôt pour le dire. Les souches étant en constante mutation, il est difficile de déterminer lesquelles seront actives dans les prochaines semaines. 

Epidémies: un point commun: le lavage de mains! 

Dans les trois cas, la recommandation numéro une du corps médical pour se protéger des virus: bien se laver les mains. On a dit BIEN se laver les mains, pas se mouiller le bout des doigts! Il existe des tutos pour le faire de manière efficace: 
 
Recommandation numéro une contre les épidémies: bien se laver les mains! / © capture écran ARS
Recommandation numéro une contre les épidémies: bien se laver les mains! / © capture écran ARS
Si malgré tout vous contractez une de ces maladies, la recommandation numéro deux est d'éviter la collectivité, autrement dit: restez chez vous et soignez-vous! 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus