• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Gilets jaunes et prix du carburant : le point sur la mobilisation et ses suites dans Dimanche en politique

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Les Gilets jaunes promettaient un blocage mémorable ce samedi. En Normandie, les préfectures ont recensé plus de 25 000 manifestants. Franck Besnier fait le point à 11h30 ce dimanche 18 novembre sur la mobilisation et les suites du mouvement avec ses invités sur le plateau de Dimanche en politique.

Par F Besnier & C Gauberti

En Normandie, le mouvement des "gilets jaunes", né d'une colère contre la hausse des taxes sur la carburant mais exprimant désormais un ras-le-bol plus général, notamment sur le pouvoir d'achat, a réuni plus de 25 000 manifestants (7800 en Seine-Maritime, 3200 dans l'Orne, 5500 dans la Manche, 4500 dans le Calvados en début d'après-midi et environs 5000 dans l'Eure).
 

Au lendemain de cette première journée de mobilisation, née sur les réseaux sociaux, Franck Besnier faisait le point en direct à 11h30 ce dimanche 18 novembre sur la situation et les suites du mouvement avec ses invités sur le plateau de Dimanche en politique.
 

Replay Dimanche en politique spécial "Gilets jaunes"

La mobilisation se poursuit ce dimanche en Normandie

Ce dimanche matin, la préfecture de la Manche recense encore 21 "points filtrants" sur le département avec notamment deux gros "points noirs": l'A84, à hauteur de Guilberville, et l'agglomération cherbourgeoise.
 


Dans le Calvados aussi, la mobilisation se poursuit. Une partie du périphérique sud est toujours fermée à la circulation. Mais le préfet a annoncé en milieu de matinée une opération de déblocage.
 

Le mouvement se poursuit également en Seine-Maritime et dans l'Eure avec une trentaine de 30 points de filtrage recensés ce dimanche matin.
 

Peut-on se passer de la voiture…et du diesel trop polluant ?

La Normandie qui représente 30% de l’industrie automobile française peut-elle servir de région pilote pour les véhicules du futur ? (électriques, hydrogène, autonomes…) 
      
Doit-on interdire les voitures dans les centres villes pour favoriser des modes de déplacements plus propres ? Les Normands, qui vivent pour 70% d’entre eux dans les campagnes ne risquent-ils pas de rester au bord de la route ?

Franck Besnier interroge ses invités :
  • Mathieu Potel, membre de l’association « les automobilistes de Normandie en colère »
  • Sarah Albert, citoyenne écologiste
  • Gérard Blottière, Président de l’Automobile Club Normand
  • Christophe Kunkel, Transporteur routier dans l’Orne


► Dimanche en politique 
     En direct à 11h30
     France 3 Normandie
     Dimanche 18 novembre 

capturé sur Facebook
capturé sur Facebook

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Maître Éric Di Costanzo avocat

Les + Lus