GP d'Azerbaïdjan : journée difficile pour les pilotes normands Gasly et Ocon

L'un d'eux a dû abandonner la course dès le premier tour. 

Le pilote ébroïcien Esteban Ocon a été forcé d'abandonner au premier tour
Le pilote ébroïcien Esteban Ocon a été forcé d'abandonner au premier tour © Andrej Isakovic (AFP)
Les pilotes normands en difficulté. Après de bonnes performances lors du GP Bahreïn début avril (Pierre Gasly avait établi un record personnel en terminant à la 4e place), Esteban Ocon et son compatriote se trouvent dans la deuxième moitié du classement.

Bakou : une piste difficile

Il faut dire que la piste de Bakou donne du fil à retordre aux pilotes. Dès le 1er tour, Esteban Ocon en a fait les frais. Il a été percuté par Räikkönen et a été contraint d'abandonner. Le compte Twitter de Formule 1 indiquait alors "Tour 1/51, une voiture de sécurité déployée car la situation se dégrade."


D'autres abandons ont suivi, à l'image de celui du tricolore Romain Grosjean à quelques tours de la fin. 


La Toro Rosso de Gasly pas assez rapide

Pierre Gasly, remis de ses frayeurs de la veille, a pu terminer la course. Seulement, handicapé par le manque de vitesse de sa Toro Rosso, il n'a décroché que la 12e place. Le pilote rouennais espérait faire mieux après avoir terminé en bas du classement des qualifications samedi 28 avril. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
formule 1 sport auto-moto
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter