98ème Grand Prix d'Amerique à Vincennes : la contre-performance du Normand Bold Eagle

Le Normand Bold Eagle drivé par Franck Nivard n'a pas réussi à s'imposer au prestigieux Grand Prix d'Amérique ce dimanche à Vincennes. Un championnat du monde de trot attelé remporté par une jument Bélina Josselyn drivée par Jean-Michel Bazire. Le tenant du titre Readly Express termine 3ème.
© France 3 Normandie
Dix-huit trotteurs, les meilleurs de la planète, s'étaient donnés rendez-vous à Vincennes ce dimanche après-midi pour le 98ème Grand Prix d'Amérique, l'équivalent d'un championnat du monde de trot attelé disputé sur la distance classique de 2 700 mètres.  

L'écurie normande Guarato la plus représentée 

Avec cinq chevaux au départ, l'écurie normande de Sébastien Guarato était la plus représentée. L'entraîneur se disait confiant pour un troisième sacre pour Bold Eagle, lauréat en 2016 et 2017. 

D'autant que le crack ornais avait remporté fin décembre le Grand Prix de Bourgogne. 

La victoire de Bélina Josselyn drivée par Jean-Michel Bazire

Mais Bold Eagle a pris un mauvais départ et c'est une jument française Bélina Josselyn, drivée par Jean-Michel Bazire, au 20 sulky d'or, qui a franchi la ligne d'arrivée en première, devenant la nouvelle championne du monde du trot attelé.

Le tenant du titre, le Suédois Readly Express drivé par Björn Goop, termine en 3ème position. Même si avant la course, le driveur confiait qu'il "est presque impossible de gagner l'Amérique deux fois", il comptait sur "le coeur énorme de Readly Express, son envie de vaincre" et "son expérience" de pilote.

L'an dernier, Readly Express avait coiffé au poteau Bold Eagle. 
 
 Readly Express à gauche et Bold Eagle à droite au Prix d'Amérique 2018.
Readly Express à gauche et Bold Eagle à droite au Prix d'Amérique 2018. © Maxppp PHOTO : THOMAS BREGARDIS


Le record reste détenu par le légendaire Ourasi, avec 4 victoires dans l'Amérique (1986, 1987, 1988 et 1990).

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hippisme sport région normandie équitation