Hervé Morin a “envie que les choses bougent, que les choses changent” en Normandie

Après son élection ce lundi matin à la présidence de Normandie, Hervé Morin a accordé une première interview à Franck Besnier et Philippe Goude au cours de laquelle il est revenue sur ses priorités pour la Région.

Par F3Normandie

La Normandie réunifiée depuis le 1er janvier a désormais un président. Hervé Morin a été élu ce lundi matin avec 56 voix (sur 97 votants) à la tête de la Région. Dans son discours ayant suivi l'annonce du résultat, le député de l'Eure a dévoilé son plan de bataille pour les six années à venir. "On n'a pas le droit à l'erreur parce que la Région a tout de même des indicateurs, souvent pour des raisons liées à la division de la Normandie, qui sont mauvais, très mauvais", a-t-il affirmé à Franck Besnier et Philippe Goude lors de l'interview qu'il a accordée à France 3 Normandie. D'où une exigence de résultat martelée au cours de son discours puis de cet entretien par le nouveau président de la Normandie: "Je remettrai en cause toutes les structures qui ne marchent pas, dont les résultats sont mauvais ou insatisfaisants".

Interrogé sur ses marges de manoeuvres financières, Hervé Morin a rappelé les mesures d'économie dévoilées ce lundi matin (une baisse de 40% de l'indemnité des élus qui représente "sur la durée du mandat 9 millions d'euros", la suppression d'un journal régional) et annoncé une mutualisation de "toute une série d'achats" avec les cinq départements normands (le G6 annoncé ce lundi matin dans son discours): "Vous allez voir les millions d'euros d'économique qu'on va être capable de faire en se rassemblant". 

je veux que personne ne se sente rétrogradé dans cette histoire


Concernant l'organisation géorgraphique de la Région, Hervé Morin a indiqué qu'il disposait d'un délai de six mois pour "présenter à l'assemblée régionale une répartition de l'organisation et de la gouvernance régionale" tout en rappelant qu'il avait déjà annoncé que le siège du Conseil régional serait à Caen et que les six directions seraient également réparties entre les deux anciennes capitales. "Mon bureau est à Caen, j'y serai ce soir", a indiqué le président de la Normandie, avant d'ajouter "mais j'aurais aussi un bureau à Rouen parce que j'ai bien l'intention de faire en sorte que les réunions qui doivent se tenir à Rouen le seront à Rouen et j'ai prévu que le directeur général des services soit au moins deux jours par semaine à Rouen, je veux que personne ne se sente rétrogradé dans cette histoire".


Interview d'Hervé Morin par Franck Besnier et Philippe Goude

entretien avec Hervé Morin après son élection à la présidence de la Normandie

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus