François Hollande à Ranville, puis à Caen

Publié le Mis à jour le
Écrit par P-M P

Le président de la république doit présider la cérémonie au cimetière britannique avant de se rendre au Memorial.

Le maire de Ranville a eu confirmation du déplacement de François Hollande dans l'après-midi du vendredi 1° juin. Depuis, les vingt-six employés municipaux préparent cette journée historique : jamais un président de la République n'avait assisté à une cérémonie officielle dans ce qui fut le premier village libéré de France.

Ce lundi matin, le préfet du Calvados, les gendarmes et les services de l'Elysée se sont rendus sur place afin de préparer cette visite. François Hollande est attendu à 14h30 ce 6  juin. Il doit prendre part à la commémoration du débarquement au cimetière militaire où reposent 2564 soldats ayant pris part aux combats (2152 britanniques, mais aussi des canadiens des australiens, des néo-zélandais ainsi que 322 allemands).

Les détails de ce déplacement devraient être communiqués dans la soirée, ou dans la journée du mardi 5 juin. Pour l'heure, l'agenda officiel de l'Elysée ne mentionne qu'un voyage à Caen, sans plus de précision. Le service de presse de la préfecture du Calvados n'est pas non plus en mesure de publier un programme officiel.

Il est néanmoins acquis qu'après la cérémonie de Ranville, le président de la république se rendra à 16h30 au Mémorial de Caen. La visite devrait durer 45 minutes, montre en main. Il est prévu que François Hollande découvre les parcours muséographiques avant de rencontrer trois "témoins" de la seconde guerre mondiale ainsi que des collégiens et des lycéens lauréats du concours nationale de la résistance et de la déportation. Le président doit quitter Caen à 17h15. Nul ne sait encore par quel moyen de transport.

La cérémonie internationale prévue le 6 juin à Hermanville-sur-mer est maintenue. Plusieurs ambassadeurs des pays alliés sont attendus à 16 heures. Le président du comité du débarquement ne peut pas encore confirmer la présence de Kader Arif, le nouveau ministre délégué aux Anciens Combattants. L'Amiral Brac de la Perrière se félicite par ailleurs de la venue de François Hollande à Ranville. "C'est un coup de projecteur important, deux ans avant le 70 éme anniversaire du débarquement que nous commémorerons en 2014".

Le reporage de Thierry Cléonet Carole Lefranàois avec Jean-Luc Adelaïde, le maire de Ranville :



 

François Hollande à Ranville, puis à Caen

Les préparatifs à Ranville par france3bassenormandie_845