Imad, victime de Merah, "mort pour la France"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvie Callier
© Photographie de la famille d'Imad Ibn Ziaten

La famille du jeune parachutiste veut que soit reconnu le lien direct entre le drame et son statut de militaire

Vendredi 8 juin, la famille sottevillaise d'Imad Ibn Ziaten était reçue au ministère de la Défense. Elle a décliné la proposition de compensation financière au titre du préjudice moral. Imad, 30 ans fut la première victime de Mohamed Merah. Le parachutiste repéré car il était militaire a été  executé en pleine rue le 11 mars à Toulouse.

La famille du jeune homme souhaite que soit reconnue sa "mort pour la France". En mai , les familles des sept victimes de Merah ont appris les circonstances exactes des morts de leurs proches.

L'Agence France Presse a rapporté l'échange impitoyable du fanatique et de sa victime Imad le 11 mars.

"T'es militaire? Est-ce que t'es militaire ? - Oui, répond Imad, je suis militaire. - Tu tues mes frères, moi je te tue"

La mère du jeune homme, précise que Merah a achevé son fils alors qu'il était à terre. Pour défendre sa mémoire, son courage, la famille va créer à Sotteville les Rouen l'association "pour la jeunesse et la paix" le 16 juin. Une association pour aider les jeunes gens en difficulté.


La famille d'Imad, tué par Merah défend... par France3Haute-Normandie

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.