Cet article date de plus de 8 ans

Notre-Dame-de-Gravenchon en pénurie de médecin

Quatre médecins pour 8500 habitants. La ville voisine du Havre veut faire changer cette situation
© France 3

"Etre attractif", créer une maison médicale, contribuer à l'installation de jeunes médecins. Toutes les idées sont explorées. Gonfreville voit comme d'autres ville arriver le moment de la retraite de ses précieux médecins. Il faut trouver une solution.

D'ici 2020,  beaucoup de médecins baby-boomers seront partis pour une retraite méritée après des semaines de 50 heures. De moins en moins d'étudiants en médecine veulent s'installer en libéral comme généralistes.

Ils préfèrent des postes comme salariés ou d'exercer en regroupement en maison médicale. Certaines ouvrent en milieu rural comme en avril  à Neufchâtel en Bray.

Dans la région havraise,  manquent aussi les chirurgiens dentistes. Les délais de rendez vous s'allongent.


Pénurie de médecins près du Havre par France3Haute-Normandie

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé