Paris-Normandie: plus qu'une offre de reprise

Publié le Mis à jour le
Écrit par CB

Rossel, ainsi que Jean-Charles Bourdier, se sont retirés en CE.

Mardi 5 juin, lors d'un Comité d'Entreprise, deux des repreneurs du titre Paris-Normandie ( (Le Havre Libre, Le Havre Presse et Le Progrès de Fécamp), se sont désistés. Le belge Rossel et l'ancien dirigeant du Républicain Lorrain, Jean-Charles Bourdier, ont jeté l'éponge.

Seule l'offre conjointe des anciens journalistes Xavier Ellie et Denis Huertas est encore lice.  

Le tribunal de commerce du Havre doit statuer le 21 juin sur l'avenir de Paris Normandie.

A l'appel du SNJ (Syndicat national des journalistes) et de la Filpac (CGT), les salariés du Groupe Hersant se sont réunis lundi 4 juin à Paris devant le ministère du Travail pour "défendre les emplois du groupe" et le "pluralisme" des médias en région.
 

Victime d'une chute de ses ventes et de ses recettes publicitaires, Paris-Normandie avait été placé en redressement judiciaire le 29 février dernier.