Interdiction de vente de pétards et d'alcool en Seine-Maritime et dans l'Eure

© Photo : MAX PPP / PQR / LE REPUBLICAIN LORRAIN
© Photo : MAX PPP / PQR / LE REPUBLICAIN LORRAIN

En prévision du 14 juillet, des arrêtés préfectoraux réglementent dès maintenant la vente et l'utilisation de pétards et feux d'artifice, mais aussi de certains produits chimiques
 

Par Richard Plumet

Les préfets des deux départements ont pris des arrêtés afin de réglementer la vente d'alcool et de produits explosifs tels que les pétards, fusées et bombes de feux d'artifice.

Pour Fabienne Buccio, préfète de la région Normandie, il s'agit, avant les festivités du 14 juillet, de limiter et de

contenir les  risques d'accidents graves et de nuisances sonores, de troubles à l'ordre public et de prévenir les actes de malveillance et notamment les dégradations, par incendie, de biens publics ou privés
 

En Seine-Maritime

Trois arrêtés sont pris, dont deux déjà en vigueur depuis samedi dernier. La vente  d'alcool n'étant réglementée qu'à partir de vendredi soir.

La vente et l'utilisation de pétards et artifices dits de divertissement sur l’espace public ou en direction de l’espace public, sont interdites sur l'ensemble du département du samedi 7 juillet (20 h) au samedi 21 juillet 2018 (8 h).

Pour rappel : L'utilisation d'artifices et pétards est interdite en tout temps, dans tous les lieux où se fait un grand rassemblement de personnes ; dans les immeubles d’habitation ou en direction de ces derniers.

• La vente et l’acquisition de produits chimiques, inflammables ou explosifs, sont réglementées du samedi 7 juillet (8 h) au lundi 16 juillet 2018 (8 h).
L'acquisition par des particuliers de bouteilles ou bidons contenant des produits chimiques, inflammables ou explosifs, sous la forme liquide, solide ou gazeuse (en particulier : essence, acide chlorhydrique, acide sulfurique, soude, chlorate de soude, alcool à brûler et solvants) dans des établissements commerciaux ou dans les stations-services implantés sur tout le territoire du département de la Seine- Maritime est réglementée.
Leur acquisition par les personnes majeures sera assujettie à la présentation d'une pièce d'identité.

Pour rappel : cette vente est interdite à toute personne mineure.

• La vente à emporter de toutes boissons alcooliques est interdite, sur tout le département de la Seine-Maritime, du vendredi 13 juillet (20 h) jusqu'au samedi 14 juillet (8 h) et du samedi 14 juillet (20 h) jusqu'au dimanche 15 juillet 2018 (8 h).

 

Dans l'Eure

Contrairement au département voisin, la vente de produits chimiques ne sera réglementée qu'à partir de vendredi matin.

Distribution de carburants
L'acquisition par des particuliers de carburants, de produits chimiques, inflammables ou explosifs, sous forme solide, liquide ou gazeuse, à emporter en contenant transportable est interdite du vendredi 13 juillet 2018 à 8 heures au dimanche 15 juillet 2018 à 8 heures.

Vente et consommation d’alcool
La vente à emporter de boissons alcooliques des groupes 3, 4 et 5 définis à l'article L. 3321 -1 du code de la santé publique, est interdite sur l'ensemble du département de l'Eure :
  •  du vendredi 13 juillet 2018 à 20 heures au samedi 14 juillet à 8 heures
  •  du samedi 14 juillet 2018 à 20 heures au dimanche 15 juillet 2018 à 8 heures

Vente et utilisation d’artifices
La cession et toute vente d’artifices des catégories F4, F3, F2, T2, P2, les bombes d'artifices, les bombes logées et les fusées de catégorie F1, T1 et P1 sont interdites sur le département de l'Eure du vendredi 6 juillet 2018 à 20 heures au dimanche 15 juillet 2018 à 24 heures.

L'utilisation des artifices de divertissement, qu'elle qu'en soit la catégorie, est interdite du vendredi 6juillet 2018 à 20 heures au dimanche 15 juillet 2018 à 24 heures sur l'espace public ou en direction de l'espace public.

Pour rappel : L’utilisation d’artifices et de pétards est interdite en tout temps, dans les lieux où se fait un grand rassemblement de personnes, dans les immeubles d’habitation ou en direction de ces derniers.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus