Jardinage Halloween : les couronnes de branchages ont la cote

Allez en famille glaner des branches fines et souples pour la déco.
Du saule pleureur, de la clématite sauvage ou du lierre vert, pour en faire des couronnes à garnir.
 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

N’oubliez pas le sécateur

Soyez bien armé pour aller couper des branchages fins, faciles à tordre ou à enrouler, comme du saule pleureur, du lierre vert, de la clématite sauvage, de la glycine fine…

Les couronnes d’Halloween ont la cote

Elles sont à créer en famille en un tour de main.
Il faut juste enrouler des tiges souples entre elles et les fixer solidement.
Vous ne trouverez pas plus facile à faire.

Le diamètre que vous voulez

Elles seront de différents diamètres selon la place que vous leur accorderez.
Il faut qu’elles soient épaisses d’au moins 4 à 6 cm pour s’imposer et plus leur diamètre est large plus on les épaissit.

Où placer ces couronnes d’Halloween ?

  • En façade de maison,
  • Sur la porte d’entrée principale de la maison ou de l’appartement,
  • Suspendue à la grille du jardin, elles seront de 50 à 60 centimètres de diamètre.
  • Sur la rampe du balcon côté rue, voyez plus petit mais placez en plusieurs pour qu’on les voit bien de loin.
  • Sur la table le soir d’Halloween 30cm de diamètre suffiront mais cette fois elles seront posées à l’horizontale…

Pour que vos couronnes soient encore plus visibles éclairez les avec les guirlandes de Noël ou des spots.

Sophie Bernard


Couronne de lierre

il suffit de couper de belles tiges souples de lierre vert, qui contiennent beaucoup de belles feuilles, et de les enrouler les unes autour des autres, jusqu’à obtenir quelque chose de bien épais et de sympa à voir.
Au final attachez les tiges ensemble avec de la ficelle ou du fil de fer fin pour qu’en fanant elles restent bien serrées.

Couronne de clématite sauvage

Les clématites sauvages poussent en abondance dans les haies ou dans les arbres.
Leurs tiges, qui ressemblent à de la cordelette, sont souples et faciles à enrouler ensemble.

Couronne de fines branches de saule

Les branches de saule pleureur par exemple, qui descendent jusqu’au sol, sont très faciles à couper.
Choisissez les plus fines qui seront aussi les plus souples.
Les couleurs de ces branches, en séchant, vont changer au fil des jours c’est normal.
Le lierre va faner un peu mais pas avant au moins une semaine.
Le saule et la clématite sauvage vont brunir et durcir, mais se conserver plusieurs mois, si vous voulez les garder pour Noël.
 

Un petit conseil d’amie

Lavez la couronne lorsqu’elle est entièrement finie et laissez-la sécher quelques heures avant de l’installer à l’intérieur, pour qu’elle ne salisse pas la maison mais aussi pour la débarrasser des insectes qui s’y cachent et réapparaissent chez nous. Hoooooouuuuuu !

Garnir les couronnes version Halloween

Vous n’aurez plus qu’à garnir ces couronnes de choses récupérées au grenier ou à la cave ! En les customisant à la bombe noire ou orange.
  • des pommes de pin, à bomber,
  • de vieilles boules de noël que vous n’aimez plus, à bomber,
  • de vieilles balles de ping-pong ou de tennis abimées, à bomber,
  • des vieilles têtes de poupées cassées, à bomber….
 

L’essentiel est de récupérer un maximum de vieilles choses à customiser, d’occuper les enfants et de passer un bon moment ensemble non !

Sophie Bernard

Retrouvez ci-dessous tous nos conseils jardinage, saison par saison. Faites défiler les articles en cliquant sur les flèches ou cliquez sur la saison de votre choix dans la chronologie.