Jardinage : semis d’avril sous abris dans différents contenants

Semis d'avril au chaud : tomates, piments, poivrons, aubergines, basilic, coriandre, laitues, oignons, concombres, courges, courgettes….

 

© Pixabay

Dans quoi semer ?

Quelle terre pour nos semis ?

Choisissez un très bon « terreau spécial semis » qui sera très fin et léger pour permettre une bonne germination et laisser passer les fines racines sans aucune contrainte.
Remplir les alvéoles en tassant légèrement le terreau pour solidifier l’ensemble.
Ne pas trop enfoncer le substrat non plus au risque d’en faire un bloc dur qui empêcherait l’eau de s’infiltrer et l’air de circuler ce qui serait néfaste pour les futures plantules.

Remplissage d’une terrine ou caissette

Le principe est le même, remplissez à 80%, nivelez et tassez délicatement le terreau avec une planchette ou briquette.
Le terreau doit être absolument plat et régulier avant d’accueillir les graines.

Semis en alvéoles

Semis en terrine (ou caissette)

Le terreau est bien nivelé et légèrement tassé.
Bien souvent les graines sont minuscules, il est donc conseillé de les laisser dans leur sachet et de semer à la volée en les répartissant équitablement sur la totalité de la terre.
Prenez votre temps, tapotez doucement sur le sachet pour faire glisser les graines par très petites quantités.
Recouvrez ensuite les graines semées d’une très fine pellicule de terreau fin.
Tassez délicatement le terreau de nouveau pour que les graines soient bien collées à la terre.
 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Campus Hortithèque NaturaPôle (@campus.hortitheque.naturapole)

Semis en godets dégradables

Ces godets sont en tourbe compressée et sèche qui va absorber l’eau et se décomposer au fil des semaines.
Dans les premiers temps ils vont envelopper et maintenir terre et racines, puis ils finiront par devenir mou et seront transpercés par les racines devenues fortes.
Ils seront directement mis en terre avec les jeunes plants.

Arrosages en pluies fines ou vaporisations

Humidifiez parfaitement la totalité de la terre juste après le semis.
Puis les jours suivants, vérifiez bien les besoins en eau, d’un simple coup d’œil on remarque si la terre est sèche ou pas. Vaporisez juste quand c’est nécessaire.

© Pixabay

Placez vos semis à la lumière du jour mais jamais directement au soleil.
Repiquage individuel en godets quand les jeunes plantules ont 4 feuilles en moyenne, soit 5 centimètres de hauteur, au moins.

Retrouvez les conseils verts de Marie Mortagne formatrice en maraîchage à Hortithèque-Naturapôle

Le formation à distance "création d'un potager" par Marie Mortagne

Découvrez les centres de formation Hortithèque-Naturapôle de Normandie

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardinage loisirs sorties et loisirs