Cet article date de plus de 6 ans

Le circuit court : une solution à la crise agricole ?

Depuis deux semaines, les éleveurs et producteurs de lait enchaînent les manifestations et les actions coup-de-poing dans toute la région. Point majeur de leur discorde : la mauvaise répartition des marges de leurs produits. La solution réside peut-être dans les circuits courts ?
© F3 BNormandie
Le modèle agricole semble être à bout de souffle. Depuis la mi-juillet les producteurs de lait, de viande porcine et bovine dénoncent un système de distribution et de rémunération injustice. Ils souhaitent, en priorité, que la répartition des marges sur les produits entre agriculteurs, industriels et distributeurs soit mieux régulée. Les circuits courts apparaissent comme l'une des solutions possibles.

Le circuit court, c’est supprimer un maximum d’intermédiaire entre l’agriculteur et le consommateur afin de vendre à un meilleur prix. Le producteur peut ainsi écouler sa production en vente direct et ne plus dépendre du marché national ou international. 

En choisissant ce mode de distribution, l’agriculteur devient le maître du jeu et peut mieux réguler ses prix. C’est le cas de la Ferme des Champs-Romet, à Saint-Fulgent-des-Ormes dans l'Orne. Depuis 1991, cette ferme s'est tournée vers la vente direct. Aujourd'hui, l'exploitation est contrôlé de A à Z, de l'élevage jusqu'à l'abattage.


Un reportage de Damien Migniau et Nicolas Corbard:


durée de la vidéo: 01 min 59
Circuit court, vers une solution de la crise agricole ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie mouvement social social