Les secours en mer débordés ce dimanche

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM

Le CROSS Jobourg a été sollicité à plusieurs reprises ce dimanche après-midi. D'importants moyens ont été mobilisés sur les différentes interventions. 

Malgré un soleil radieux, ce dimanche après-midi n'a pas été de tout repos pour les secours en mer. Trois interventions ont nécessité d'importants moyens. La préfecture martitime rappelle aux plaisanciers et autres usagers du milieu marin la nécessité de se renseigner sur les conditions météorologiques et les coefficients de marée avant de prendre la mer.


La première intervention s'est déroulée au large de Grandcamp-Maisy. Vers 17 heures, un témoin aperçoit un voilier échoué à un km du rivage. Le Cross de Jobourg envoie, dans un premier temps, les pompiers et la vedette de la SNSM de la commune. Compte tenu des conditions en mer et de la distance, c'est finalement l’hélicoptère EC-225 de la Marine nationale, stationné à Maupertus, qui est envoyé sur zone. L'appareil a hélitreuillé le propriétaire du bateau, sain et sauf, seul passager à bord. Le navire a été mis au mouillage et sécurisé avant un remorquage.



Au même moment (17 h 05), une personne a contacté le Cross Jobourg pour signaler trois personnes (un adulte, un adolescent et un enfants) isolées par la marée à Hauteville-sur-Mer. L'hélicoptère Dragon 50 de la sécurité civile est envoyé sur zone. Les vedettes de la SNSM d'Hauteville-sur-Mer, un bateau des pompiers et un véhicule de secours et d’assistance aux victimes ont également participé à l'intervention. En vain. Le dispositif a dû être levé vers 19 h 20.


Enfin, près de Gatteville, dans l'anse de Crabec, la vedette SNSM de Barfleur a dû porter secours à un voilier dont les voiles s'étaient déchirées et à court de carburant. Le bateau a été remorqué jusqu'à Barfleur.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité