Après les forts coups de vent et la grêle des derniers jours, la Normandie encore plus belle en photo

La mer qui s'élève, l'écume, la lumière orangée qui transperce le ciel chargé. C'est peut-être cliché mais les amoureux de la Normandie en raffole. Il y a eu les peintres, il y a aujourd'hui les photographes du dimanche. Petit tour d'horizon sur les réseaux sociaux, après 3 jours de tempête.

Le phare de Saint-Valéry-en-Caux
Le phare de Saint-Valéry-en-Caux © Stephane L'hôte/ France Télévisions

Les professionnels de la météo avaient placé la Normandie en vigilance jaune pour ce week-end de mars, avec des pointes de  120 à 130 km/h attendues sur la Manche.

Un événement classique à cette période de l'année mais à chaque fois, les curieux et les amoureux de la nature sont impatients de voir les éléments se déchaîner. Le coefficient de marée promettait un beau spectacle. 

Saint Valery en Caux

Publiée par Stephane L'hôte sur Dimanche 14 mars 2021

Malgré les risques, les coups de vents ont quelque chose de romantique et les photos se partagent sur les réseaux sociaux après la tempête.

La pointe du Cotentin est la star du moment : 

Dans la nuit de vendredi à samedi 12 mars 2021, des pointes à plus de 100km/h ont été enregistrées sur le littoral normand : "On a relevé 104km/h à Caen par exemple. Le pic de ce coup de vent a été enregistré en Normandie sur la commune du Havre avec une rafale atteignant les 158km/h ", explique le site Météo-Basse Normandie. 

 

Retour sur le coup de vent hier en Basse-Normandie où le vent a largement dépassé les 100km/h sur les côtes. Voici...

Publiée par Météo Basse-Normandie sur Dimanche 14 mars 2021

 

Dans le ciel, après l'orage : 

Des mammatus, nuages aux formes parfois magiques et pleines de fantaisies,  se sont formés à l'arrière des fortes averse de traîne, typique de la saison.

Selon le journal de la Météo,"Un mammatus est un type de nuage que l’on retrouve généralement sous les nuages d’#orages (cumulonimbus). Il se forme quand deux zones d’un nuage, une froide et l’autre plus chaude, se rencontrent."

L'un des plus beaux de ces derniers jours n'a pas été vu en Normandie mais à Berlin (voir ci-dessous), on comprend mieux alors le nom "mammatus"qui vient de "mamelle".

 

Et la lumière fût 

Saint Aubin Samedi 13 Mars

Publiée par Stephane L'hôte sur Samedi 13 mars 2021

Et comme ces grains nous apportent souvent une belle lumière, les photographes amateurs étaient partout, à l'affût :

Comme ici à Granville (50)

Publiée par Michel Corinne sur Dimanche 14 mars 2021

Ou à Dieppe (76), à l'autre bout de la Normandie, au même moment : 

 A Fécamp, même le journal local  en parle : 

tempête Fécamp, ce 13 mars

"De grosses rafales de vent et une forte houle, de forts coefficients de marée… Les conditions étaient réunies pour que les vagues viennent s'écraser voire submerger les ouvrages maritimes. Comme à chaque jour de gros temps, les curieux étaient nombreux ce samedi 13 mars vers 12 heures aux abords de la jetée nord du port de Fécamp pour immortaliser les éléments déchaînés. Si les habitués étaient bien à l'abri, quelques imprudents n'ont pas échappé à une douche", raconte le Courrier Cauchois

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cotentin nature intempéries météo