Après cinq défaites consécutives, l'US Avranches a renoué avec la victoire. Ce vendredi, la formation manchoise a battu Bastia-Borgo (3-1) pour le compte de la 32e journée de National 1. Désormais, l'USA pointe à la 14e, toujours relégable et en sursis, mais vivant.

L'US Avranches a enfin retrouvé la recette de la victoire. Il était temps. Dos au mur, relégable à trois journées de la fin de la saison de National 1, le club manchois se devait de battre Bastia-Borgo pour rester dans la course à un éventuel maintien. 

Face à la lanterne rouge du championnat, les hommes de Damien Ott n'ont pas tardé à se rassurer. Dès la 2e minute, Noah Françoise ouvrait le score, lançant parfaitement son équipe sur le chemin du succès. Juste avant la mi-temps, Ihsan Sacko transformait un pénalty obtenu par Nicolas Mercier (2-0, 45').

Le scénario idéal allait se poursuivre en seconde période, puisqu'à 10 minutes de la fin, Goduine Koyalipou inscrivait le but du 3-0. Seule ombre au tableau de cette soirée quaisi-parfaite, la réduction du score corse sur pénalty dans les arrêts de jeu (3-1). 

La soirée des surprises

Grâce à ce succès, Avranches reste en vie dans la course au maintien. Pour autant, si les trois points obtenus suffisent à revenir à hauteur du premier non relégable (Bourg-en-Bresse, 39 pts), ils demeurent insuffisants pour quitter la 14e place, une position synonyme de relégation en National 2. Car dans le même temps, deux de ses concurrents directs l'ont aussi emporté. Villefranche-Beaujolais a explosé Saint-Brieuc (5-1) et, plus surprenant, Cholet s'est imposé sur la pelouse du Red Star, pourtant à la lutte pour la montée (2-1). En parallèle, Bourg-en-Bresse a tenu en échec Dunkerque, autre prétendant à la Ligue 2 (1-1).

Cette 32e journée où les petits se sont rebiffés - même Le Puy, 17e, a battu Concarneau, 2e - engendre un resserrement dans la lutte pour le maintien, et les deux dernières journées de championnat ne vont s'en trouver que plus intenses et irrespirables. "Forcément, on commence à se tendre. Ce n'est pas très bon pour notre santé", déclarait du bout des lèvres Gilbert Guérin, à Foot Normand avant même le début de la rencontre.

Une finale contre Cholet à Fenouillère

Le président avranchinais estime "qu'il faudrait encore deux points, soit deux matches nuls ou une victoire" pour obtenir le maintien. Il risque de revoir son pronostic à la hausse après cette 34e journée. La semaine prochaine, ses protégés iront à Versailles, chez une équipe déçue de ne plus pouvoir jouer la montée, et peut-être un peu démobilisée si l'on en juge par ses deux dernières sorties (défaites contre le Red Star et Paris 13 Atletico) et en proie aux doutes sur son futur. 

Vraisemblablement, à moins d'un improbable concours de circonstances, le maintien se jouera lors de l'ultime match de la saison. Avranches aura l'avantage de le disputer à Fenouillère, devant ses supporters, face à Cholet. Le club ligérien était en totale perte de vitesse - 6 matchs sans victoire - jusqu'à son exploit du jour à Saint-Ouen. Opposé le week-end prochain à un Paris 13 Atletico déjà relégué, il pourrait en profiter pour garder l'avantage (+ 3 points, meilleur goal average) avant de se rendre dans le Sud Manche. 

Le maintien même en cas de relégation ?

Alors qu'il reste encore potentiellement six équipes en lice pour le maintien, pour seulement trois tickets, la permanence en National 1 pourrait se jouer à la différence de but. A ce petit jeu, Avranches n'est pas la formation la mieux lotie, et le pénalty concédé en fin de match ce soir pourrait avoir son importance dans quinze jours à l'issue de l'ultime journée. 

Mais ce n'est peut-être pas sur le terrain que se jouera la course au maintien des Avranchinais. Coupables d'une erreur administrative lors de la 1ère journée de championnat - un joueur suspendu avait été aligné sur la feuille de match - l'USA a engagé une procédure d'appel de la pénalité (match perdu + 1 points de pénalité). Après que la FFF l'a débouté, le club manchois a intenté un recours auprès du Conseil d'Etat. Celui-ci se saisira du dossier le 25 mai, la veille du dernier match, et rendra sa décision la semaine suivante. Or, avec 44 points au compteur, les Avranchinais seraient quasi-assurés du maintien, même s'ils devaient perdre leurs deux derniers matchs. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité