EDF suspend les contrôles techniques sur l'EPR de Flamanville

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE

EDF suspend les contrôles techniques sur le circuit primaire  de l'EPR en construction à Flamanville dans la Manche. L'ASN a détecté une irrégularité dans leur mise en oeuvre. Tandis que les défauts détectés sur la cuve de ce même EPR ont révélé des anomalies sur 18 générateurs de vapeurs actifs.  

Par AFP

C'est dans le cadre d'une visite complète initiale sur le chantier EPR de Flamanville, réalisé en avril, que l'Autorité de Sûreté Nucléaire, a constaté des anomalies dans les contrôles réalisés par ultrason sur une soudure du circuit primaire. EDF a, dans la foulée, suspendu tous ces contrôles. 


"L'ASN considère que les premiers éléments de justification apportés, sur la base desquels EDF a maintenu les équipements concernés en service, doivent être confortés"






Cette activité suspendue n'a pas un enjeu planning fort", commente Antoine Ménager, le directeur du chantier. "On tient notre calendrier", qui prévoit un "chargement du combustible et démarrage du réacteur au dernier trimestre 2018."



Les anomalies de Flamanville détectés sur 18 réacteurs en France


Autre information relié au chantier de l'EPR : un audit de qualité a été lancé en 2015, à la demande de l'ASN, après la découverte d'un défaut dans la composition de l'acier de la cuve du réacteur EPR de Flamanville fabriquée à l'usine du Creusot. Le président de l'ASN, Pierre-Franck Chevet, avait indiqué, le 26 mai lors de son bilan 2015, que des anomalies du type de celles détectées sur la cuve de l'EPR avaient été repérées sur des réacteurs nucléaires en fonctionnement et concernaient notamment des générateurs de vapeur.

Certains de ces générateurs "pourraient présenter une zone de concentration importante en carbone pouvant conduire à des propriétés mécaniques plus faibles qu'attendues", précise l'ASN dans sa note.



EDF a depuis apporté les premiers éléments de justification et décidé, sur la base de ces analyses, de maintenir les équipements concernés en service. Mais selon l'ASN ces premiers éléments "doivent être confortés" et EDF doit "mener des investigations complémentaires". Les générateurs de vapeur sont des échangeurs de chaleur qui transforment l'eau du circuit secondaire du réacteur en vapeur pour alimenter les turbines générant l'électricité.


Lire la note technique de l'ASN  : "précisions techniques sur les anomalies de fabrication susceptibles d’affecter les fonds primaires de générateurs de vapeur" 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus