Pénurie d’ingénieurs : 3 nouvelles formations dans le nucléaire, l'énergie et la sécurité à Cherbourg

Le secteur de l’énergie recrute à tour de bras et Cherbourg-en-Cotentin se positionne. Trois nouvelles formations ouvrent leurs portes à la rentrée 2024 pour répondre aux besoins notamment dans le nucléaire : deux diplômes d’ingénieur et un master.

Au niveau national, chaque année, 80 000 ingénieurs sont recherchés et on estime qu’il faudrait en former 50 à 60 000 pour répondre à la demande. Le manque d'ingénieurs est criant partout en France, mais le Cotentin est particulièrement touché : plusieurs grandes entreprises (Naval Group, EDF, Assystem) piochent dans le vivier d’ingénieurs. Orano arrive en tête avec 1700 offres d’emploi proposées chaque année !

L’université de Caen forme déjà des ingénieurs sur son site de Cherbourg à l’école supérieure d’ingénieurs l’ESIX (Génie des Systèmes Industriels, Génie Nucléaire et Génie Énergétique) et à l’IUT (11 parcours de Bachelor), mais cela ne suffit pas.

Notre objectif est d’accueillir des formations nouvelles et de faire du Cotentin, une des destinations étudiantes les plus attractives de l’Ouest de la France, notamment dans les nouvelles technologies de pointe en matière d’énergie et de maritime

David Margueritte, Président de l'Agglomération du Cotentin

Des formations en alternance 

L’Université de Caen lance donc sur son site de Cherbourg en Cotentin, deux nouvelles formations d’ingénieur, en Génie Energétique et en Génie Nucléaire. Elles se dérouleront au sein de l’ESIX et accueilleront chacune 24 étudiants. Originalité de ces formations : elles se dérouleront en apprentissage, et donc en alternance entre périodes en entreprise et à l'université, avec tuteur dans chaque structure et un statut de salarié.

Ces formations de 3 ans sont destinées aux étudiants issus d’IUT, de L3, de classes préparatoires à partir d’un bac +2, ou à ceux possédant un Master 1 dans des domaines scientifiques, sur dossier et après un entretien. 

Ces nouvelles formations représentent un engagement fort de notre université envers le développement durable et l'innovation technologique. Elles s'inscrivent dans une démarche globale visant à renforcer l'attractivité de notre région et à répondre aux besoins concrets des entreprises locales et nationales

Lamri Adoui, Président de l'université de Caen Normandie

Enfin, l’Université ouvre un Master Management de la Qualité, Sécurité et Environnement (MQSE) sur son site de Cherbourg, pour 24 étudiants.  Avec ce diplôme, on peut piloter les démarches de qualité, de sécurité, et d’environnement au sein des entreprises.  D'après l'Université de Caen Normandie, "l’essor des normes environnementales et la sensibilisation croissante aux enjeux de la sécurité au travail accentuent le besoin de spécialistes QSE, estimé à plus de 300 nouveaux postes dans la région d’ici cinq ans".

Le Master MQSE se déroule sur 2 ans, également en alternance (une semaine de formation pour trois semaines en entreprise). Il est accessible aux titulaires d'un Bac+3.

En 2024, l’Université accueille 885 étudiants sur son site de Cherbourg et pourrait franchir à la rentrée prochaine le cap des 1000. Avec parmi eux donc de futurs ingénieurs, quasi assurés de trouver un emploi dans le Cotentin, ou partout en France.