Le port du masque obligatoire est prolongé jusqu'à fin octobre à Cherbourg

Si le département de la Manche est encore relativement épargné par l'épidémie, le seui:l de vigilance est tout de même atteint. L'arrêté pris le 19 août dernier est prolongé jusqu'au 31 octobre.
L'obligation de porter le masque à Cherbourg en Cotentin est prolongée jusqu'au 31 octobre
L'obligation de porter le masque à Cherbourg en Cotentin est prolongée jusqu'au 31 octobre © Radio France/Maxppp
Sur la carte dévoilée le 23 septembre dernier par le ministre de la santé, les départements de la Manche et de l'Orne semblent relativementé pargnée, en comparaisaon avec l'Eure, le Calavdos et surtout la Seine-Maritime, tous trois placés en "zone d'alerte" (avec une vigilance accrue sur Rouen, en "alerte renforcée"). Il n'en demeure pas moins que la circulation du virus (comme dans toute la région) s'accélère. 

Le taux d'incidence, soit le nombre de cas positifs sur 100 000 habitants, a dépassé le seuil de vigilance dans la Manche (il est de 26,9 cas quand le seuil de vigilance est fixé à 10). Les hospitalisations (143 nouvelles dont 24 en réanimation) tout comme les clusters (deux sont en cours d'investigation dans ce département) sont en augmentation. La municiplaité de Cherbourg, l'ARS et le préfet ont donc décidé de prolonger l'arrêté du 19 août dernier imposant le port du masque dans la capitale du nord-Cotentin jusqu'au 31 octobre.

"Le port du masque reste donc obligatoire pour toutes les personnes de plus de 11 ans, de jour
comme de nuit, à l’exclusion des joggeurs, des cyclistes et des personnes en situation de
handicap
", indique le communiqué publié conjointement ce mercredi par la préfecture, l'ARS et Cherbourg-en-Cotentin. Le périmètre défini par l'arrêté du 19 aout se voit en outre élargi : le port du masque est désormais obligatoire sur la rue Gambetta, la rue des Tribunaux, la rue Albert Mahieu, la rue au Blé et le boulevard Schuman. 
 
© Cherbourg-en-Cotentin


Le port du masque est obligatoire :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cotentin coronavirus/covid-19 santé société