Trois ans après son arrivée, le préfet maritime quitte un arrondissement de Cherbourg "renforcé"

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM

Le 28 septembre prochain, le vice-amiral Pascal Ausseur passera le relais à son successeur au poste de préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord. En fonction depuis trois ans, il a vu le port de Cherbourg se renforcer après une période de disette.

"D'abord c'est un endroit magnifique que j'ai découvert en prenant mes fonctions avec une chaleur humaine, des paysages absolument exceptionnels et puis c'était challenge professionnel majeur". Pour le vice-amiral Pascal Ausseur l'heure est venue de quitter Cherbourg et de dresser le bilan de trois années passées à la tête de cet arrondissement maritime, trois années marquées, selon le préfet maritime, par un retour du "port" normand revenir sur le devant de la scène après une dizaine d'années de vaches maigres.. 

"Sous la contrainte budgétaire, les armées, notamment la Marine, étaient obligés de réduire progressivement son empreinte en ressources humaines, en infrastructures, en moyens pour préserver les deux gros ports majeurs en métropole qu'étaient Brest et Toulon", explique Pascal Ausseur.

Mais ces trois dernières années ont vu cette tendance s'inverser avec "L'augmentation considérable des missions de l'action de l'Etat en mer mais aussi de sécurisation à Cherbourg, avec la renucléarisation du port et la menace terroriste, l'augmentation de la formation à Querqueville (ndlr+10% d'élèves chaque année)". Résultat: "en quelques années on aura eu 250 personnes en plus et d'ici 2025 un programme de 180 millions d'euros de budget d'infrastructures." La base navale vieillissante va ainsi bénéficier de cette manne financière pour se rénover: des bâtiments vont être rasés pour être remplacés par du neuf. En termes de moyens, Cherbourg va également voir arriver l'été prochain un bateau de soutien et d'assistance à la dépollution pour intervenir en cas de catastrophe naturelle.
 

"la zone de trafic la plus importante du monde"

Pour le vice-amiral Pascal Ausseur, le renforcement de la Marine et des armées à Cherbourg se justifie au regard de l'importance stratégique de ce secteur géographique. "Au bout du Cotentin, on peut se croire dans une île, loin de tout mais on n'est pas loin de tout, on est à la fois dans un milieu exceptionnel et préservé et en même temps au coeur de l'activité", explique le préfet maritime, "la zone Manche mer du Nord, c'est la zone de trafic la plus importante du monde. On est au coeur de l'activité maritime, il y a des enjeux sécuritaires majeurs et finalement, dans un monde globalisé tout est interpénétré et on ne peut pas voir que la Manche-mer du Nord est partie prenante du développement mondial, notamment dans le domaine stratégique".

Le vice-amiral Pascal Ausseur passera le relais à son successeur, le contre-amiral Philippe Dutrieux, ce vendredi 28 septembre lors d'une cérémonie organisée au sein de la base navale de Cherbourg. En quittant le Nord-Cotentin, Pascal Ausseur fait également ses adieux à la Marine tout en restant dans une grande cité portuaire. Il dirigera désormais la Fondation méditerranéenne d'études stratégiques à Toulon.