Une application pour acheter du poisson frais de la Manche partout en France

Publié le Mis à jour le

En direct des bateaux cherbourgeois, recevez sur votre téléphone notifications et bons plans. Une nouvelle appli de l'Armateur Cherbourgeois livre en moins de 48 heures chrono toute la France. Noix de St jacques fraîches, bar, saumonette, lotte, St Pierre, etc.. vendus du pêcheur au consommateur.

Sophie Leroy et son mari David ont senti le vent venir dès 2020. Deux mois avant le confinement de mars, ils lançaient, depuis Cherbourg, la vente de leur pêche en ligne. Leur site internet La Godaille.com marche tellement fort qu'ils vont aujourd'hui plus loin et créent l'application Godaille.com, version smartphone du site avec ses notifications et ses bons plans envoyés à ceux qui l'ont téléchargée.

Depuis le confinement, les habitudes de consommation ont changé. Les gens veulent du circuit-court. Nos ventes ont explosé. On a des commandes de partout. On livre à Marseille, Toulouse. Il y a même des commandes groupées régulière dans un petit village des Vosges, loin des supermarchés et surtout, de la mer.

Sophie Leroy

Créatrice du site La Godaille.com et armatrice

Le succès des box

"Pourquoi j'ai lancé ça ? Mais parce que je n'ai qu'une envie c'est de valoriser la pêche française, les bons produits normands. Qu'on arrête de me dire que 80% des produits de la mer consommés chaque jours en  France se résument aux produits d'importation et d'élevage."

Sophie Leroy, à la Tête de l'Armateur Cherbourgeois et de ses quatre bateaux, démontre qu'il y a une place à prendre sur le net : les produits frais se vendent très bien. Même Amazon se lance dans l'aventure, ça veut dire beaucoup. 

Quelques mareyeurs avaient déjà crée ce type de site de vente en ligne. Mais c'est la première fois qu'un pêcheur, en France, se lance dans l'aventure.

Il y a une vraie demande sur les box. "Les gens adorent ils achètent selon les thèmes que l'on propose, les lots, le poids, etc. On envoie parfois plusieurs dizaines de kilos à la même adresse car ils se regroupent entre voisins ou collègues."

Partout sauf... en Bretagne

Ainsi, ils vendent leur poisson frais dans les Vosges à plusieurs personnes d'un même village. Mais aussi à des familles en Provence. "On livre en 48H dans 6 départements, en 24H partout ailleurs." Les acheteurs viennent de toute la France, vraiment. "Sauf la Bretagne", ironise t-elle. En effet à Marseille, les consommateurs ont déjà leur propre poisson méditerranéen, mais ce n'est pas les mêmes. "La sole, la coquille... c'est une saveur qui leur manque surtout pour ceux qui sont originaires de chez nous ou du nord de la France en général." 

La marchandise provient de quatre bateaux gérés par son mari alors qu'elle tient la barre de la société à terre : pêcheurs et personnel administratifs compris, son entreprise (Armateur Cherbourgeois) emploie aujourd'hui 52 personnes. 

Il faut que les gens puissent manger autre chose que des crevettes, du saumon et du cabillaud.

Sophie Leroy

Créatrice de La Godaille.com

Seules les Saint-Jacques sont achetées à un coquillard de Cherbourg qui prépare les commandes également de son bateau. "On a recruté trois CDI supplémentaires depuis le lancement du site."

C'est devenue une belle PME de la région, dans un secteur en crise la pêche. 

Découvrez ci-dessous le quotidiens de ces pêcheurs. Godaille.com sur sa page Facebook fait vivre sa pêche de près aux clients qui ont choisi de les suivre. Un lien de confiance s'est établi.

"Je pense que beaucoup de pêcheurs ont déjà dû avoir l'envie de vendre en direct sur internet. Mais c'est vrai qu'il faut pouvoir absorber les frais de livraisons." Alors ils se sont contentés des Amap. 

Pour ne pas effrayer le client les conditions de livraison doivent rester abordables. Le normand qui habite près des ports de pêche n'achètera pas sur le site : les coquilles vendues épluchées sur le site 65 euros ce 18 janvier 2022 ( ça peut varier) seront cédées à 40 euros sur place, en direct. "Vous les trouverez à un prix moins élevé aussi au supermarché. Mais je le répète, les gens ont envie de commander de chez eux à un pêcheur et recevoir leur commande à domicile rapidement. Le lien direct même à un prix un peu plus élevé."

Pour accompagner les consommateurs, des recettes sont proposées. Un petit service apprécié. Et un autre lien qui se tisse.

Toutes les ventes de La godaille.com sont réparties entre les pêcheurs. "Ils ont donc à cœur d'honorer correctement les commandes à bord." C'est en fait une tradition chez les pêcheurs et c'est même l'origine du nom "Godaille". En argot, cela correspond aux restes de poissons qu'on distribuaient aux pêcheurs à l'arrivée au port. En d'autres termes, quand vous achetez, vous rémunérez le pêcheur directement car ils ne sont pas salariés avec un fixe mais à la commission. "C'est donc vraiment de la vente directe", conclue Sophie Leroy, ravie de voir sa petite entreprise échapper à la crise.