Au collège Jacques-Prévert de Coutances, les couleurs ont remplacé les notes

Les notes aident-elles les élèves à progresser ? Souvent l'objet de débats de la part de spécialistes de l'éducation, cette problématique a fait l'objet d'une décision franche au collège Jacques-Prévert de Coutances. 

Un bulletin de couleurs au collège Jacques-Prévert.
Un bulletin de couleurs au collège Jacques-Prévert. © France Télévisions
Comment aider les élèves à progresser en ne les décourageant pas, mais à l'inverse en les motivant à redoubler d'efforts ? Il n'existe pas de recette magique, mais le collège Jacques Prévert à Coutances a choisi d'appliquer un nouveau système de notation. Exit les copies notées sur 20 et bienvenue aux couleurs pour noter "les compétences" des élèves. 
 
Le collège Jacques-Prévert de Coutances supprime les notes

Le principe ? Chaque élèves reçoit une couleur par compétence (il en existe une petite dizaine) lors d'un contrôle dans une matière. Ce qui permet à l'enseignant d'encourager le collégien à poursuivre ses efforts dans telle ou telle compétence, et de le féliciter ou le mettre en garde dans une autre. 

Qu'en penses les élèves ? "Les notes étaient plus précises, mais avec les compétences ça me donne plus envie de travailler", raconte une adolescente. Il existe trois couleurs : rouge, jaune, vert, qui sont complétées par des commentaires personnalisés de la part des professeurs. 


Plusieurs établissements testent cette méthode

Selon une étude récente de l’OCDE citée dans un sujet produit par France Télévisions, les élèves français sont moins nombreux que les autres à "se sentir chez eux à l’école".  En France 65 % des élèves ont peur d’avoir des mauvaises notes. Leurs arguments? Démotivantes, les mauvaises notes sont vécues comme une sanction qui détourne de l’apprentissage.

En France, plusieurs établissement évaluent cette nouvelle façon de noter les élèves, comme au collège Yvonne Le Tac dans le XVIIIe arrondissement de Paris
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société