Daniel Mangeas, voix historique du cyclisme, fait ses adieux aux championnats de France

L'ancien speaker du Tour de France commente, pour la toute dernière fois, les championnats de France de cyclisme sur route chez lui, à Saint-Martin-de-Landelles (Manche), du 20 au 23 juin. Un village symbolique où Daniel Mangeas a couvert sa première course cycliste amateur à 16 ans.

C'est un adieu symbolique pour Daniel Mangeas. Du 20 au 23 juin, l'ancien speaker du Tour de France commente pour la dernière fois les championnats de France de cyclisme sur route. La compétition se jouera entre le Mont Saint-Michel et Saint-Martin-de-Landelles, dans le Sud-Manche, où le passionné de cyclisme a fait ses débuts, il y a cinquante ans.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @france_peloton

"C'est le bonheur d'accueillir tous spectateurs et les passionnés de vélo dans notre petit village de 1 200 habitants. C'était mon rêve d'enfant de le faire connaître. On est très fier", se réjouit Daniel Mangeas, 75 ans, en saluant la foule de spectateurs.

De la Manche au Tour de France

Daniel Mangeas est apprenti boulanger quand il prend le micro, à 16 ans, pour commenter une compétition organisée dans son village. "Il y avait une très belle épreuve amateur et le speaker n'était pas là. Je l'ai remplacé au pied levé, c'était en 1965, se souvient-il. Le président du comité des fêtes m'a dit : "Si tu commentes, les commerçants te donneront tous un franc chacun". Alors j'ai commenté, c'est ainsi que j'ai reçu mon premier cachet, 6 francs à l'époque".

Déjà à 4 ans, je prenais un tube d'aspirine vide et je commentais. Je savais ce que je voulais faire et j'y suis parvenu par des chemins détournés. 

Daniel Mangeas

Une dizaine d'années plus tard, en 1974, Daniel Mangeas devient speaker pour le Tour de France. Il remplace Pierre Schori, en panne de voiture, et commente l'arrivée de la 16ème étape La Seu d'Urgell - Pla d'Adet. Pendant quarante ans, le speaker normand imprime son grain de voix rocailleux et son enthousiasme.

Je me dis que le gamin qui rêvait de vivre pleinement sa passion cycliste aura réalisé le parcours qu'il a rêvé de faire à cinq ou six ans.

Daniel Mangeas

Il arpente les routes de l'hexagone, fait vivre l'intensité des courses en direct et rencontre un public fidèle : "Il n'y a pas à réfléchir, ce qui fait un bon speaker, c'est d'aimer les gens". Jacques Anquetil, Raymond Poulidor − qu'il a admiré dans sa jeunesse−, Ronan Pensec et plus récemment Sylvain Chavanel : Daniel Mangeas a interrogé les meilleurs coureurs de leur génération.

"Une belle occasion de refermer le chapitre"

Le 14 juillet 2002, l'un de ses rêves d'enfant se réalise : le Tour de France part de son village de la Manche, Saint-Martin-de-Landelles, situé dans la Baie du Mont-Saint-Michel. "Quand j'ai passé mon certificat d'études, j'ai dû imaginer le passage du Tour de France dans ma commune. Quarante ans plus tard, la réalité avait dépassé la fiction, se souvient l'ancien speaker.

Daniel Mangeas cesse de commenter les courses du Tour de France en 2014. Ainsi que celles organisées par Amaury Sport Organisation (ASO). "J'aurais pu commenter deux ou trois championnats de plus mais comme il est chez moi, je trouve que l'occasion est belle de refermer le chapitre", confie le Normand qui continuera de couvrir les courses professionnelles, notamment le championnat de France cyclo-cross au mois de janvier.

J'ai toujours envie et c'est pour ça que je ne peux pas raccrocher complètement. Je me dis que je suis le lien entre le public et les champions : c'est un petit monde et une grande famille.

Daniel Mangeas

Un chapitre de 50 ans qui raconte son amour pour le cyclisme, les Français et sa ville natale, Saint-Martin-de-Landelles, où Daniel Mangeas a créé la Polynormande, une course cycliste d'une journée. Un village normand, qui devient chaque année au mois d'août, la capitale française du cyclisme.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité