EPR Flamanville : découverte d'une munition historique probablement un obus sur le chantier du réacteur

Une munition historique a été découverte en fin de matinée sur le chantier EPR de Flamanville dans la Manche. Les démineurs de Caen doivent intervenir demain, le chantier a été suspendu pendant deux heures avant de redémarrer. 
EPR de Flamanville
EPR de Flamanville © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
C'est un lundi qui met le chantier EPR au coeur de l'actualité. Après que Greenpeace affirme avoir reçu des fichiers sensibles qui fragilisent la sécurité à Flamanville, une nouvelle inattendue a été confirmée par EDF ce midi. " Un objet historique type obus probabalement  a été découvert à l'entrée du chantier à l'occasion de travaux de terrassement vers 11 heures" indique la communication du site. " Le chantier a été suspendu suite à cette découverte, un périmètre de sécurité a été mis en place et tous les salariés ont été évacués dans un rayon de 200 m". 

Déminage attendu demain


"
Nos gendarmes du PSCG ( Peloton de Surveillance et de Protection) ont échangé par télephone avec les démineurs de Caen en envoyant des photos de l'objet . Le risque immédiat a été levé. L'objet a été réenseveli. C'est bien une munition historique. L'intervention aura lieu mardi 8". 

Le chantier a repris son cours. Greenpeace interpelle l'Agence de Sureté du Nuclaire suite à cette découverte et demande comment du combustible peut-être autorisé à être livré.  Le chargement du combustible nucléaire dans le réacteur est actuellement prévu pour la fin 2022, après de nombreux retards et surcoûts. L'Autorité de sûreté nucléaire
(ASN) avait autorisé en octobre l'arrivée du combustible sur le site.

Côté EDF, on évoque un élément mineur préférant positiver en annoncant le redémarrage imminent du réacteur  numéro 2 à l’arrêt depuis janvier 2019. Depuis des mois, EDF reporte sa date de remise en service. Le réacteur numéro 1 , lui aussi à l’arrêt, EDF reste sur une date de redémarrage au 31 janvier 2021. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement seconde guerre mondiale culture histoire