Le Normandy Tank muséum vend ses pièces aux enchères

Publié le Mis à jour le
Écrit par F3Normandie avec AFP
A Catz, près de Carentan, le Normandy Tank Museum est contraint de fermer ses portes après seulement trois ans d'existence.
A Catz, près de Carentan, le Normandy Tank Museum est contraint de fermer ses portes après seulement trois ans d'existence.

Situé à Catz, près de Carentan, le Normandy Tank Museum va devoir fermer ses portes après seulement trois ans d'existence. Ses objets vont être mis aux enchère lors d'une grande vente le 18 septembre prochain.

Les amateurs d'engins de guerre pourront bientôt s'offrir tank, bulldozer ou encore jeep datant de la Seconde guerre mondiale: faute de visiteurs, le Normandy tank museum, situé à Catz, dans la Manche, vend l'ensemble de sa collection aux enchères.

Parmi les 130 objets mis aux enchères le 18 septembre par la maison Artcurial figure un tank M4 Cadillac de 1942 dont le prix est estimé entre 80.000 et 140.000 euros, une Jeep MB de 1944 estimée à 25.000 euros, un bulldozer Caterpillar D-8 de 1943 estimé entre 4.000 et 6.000 euros. Pour les petits budgets, des mannequins de résistants, tankistes ou encore de pilotes de l'US Navy sont disponibles à la vente pour un prix d'appel à 200 euros. "Les véhicules sont dans des états exceptionnels, totalement restaurés", affirme Matthieu Lamoure, directeur chez Artcurial, en charge de la vente aux enchêres.

Après seulement trois ans d'existence, le Normandy tank museum est contraint de fermer ses portes."C'est une année difficile, c'est une année charnière parce que les premières années on avait un peu de financement pour pouvoir passer ces 2-3 premières années",explique Patrick Nerrant, fondateur du musée, "Malheureusement, les visiteurs sont un petit peu absents et on peine à passer l'année".

30% de fréquentation en moins

Lancé en 2013, le musée a vu sa fréquentation baisser de près de 30%"en 2016. Le collectionneur l'explique notamment par les "problèmes de terrorisme en France, les gens viennent moins" mais aussi par le manque de soutien financier. "Les musées privés ne sont pas logés à la même enseigne que les musées publics. Ils ne sont pas soumis à la TVA. On ne peut plus assumer le loyer", poursuit cet ancien pilote d'Air France aujourd'hui à la retraite.

Ce passionné a restauré avec ses deux fils plus d'une vingtaine de modèles différents de tanks et a commencé à collectionner les véhicules et blindés de la Seconde guerre mondiale dans les années 80. Sa première acquisition est un char M24 Chaffee de 1944 avec lequel il a fait "le tour du monde pour des commémorations".

Le musée s'étend sur 3.000 m² de hall d'exposition, contient plus de quarante véhicules, des milliers d'objets de la Seconde guerre mondiale, une piste d'aviation et cinq hectares de terrain permettant des démonstrations, selon le site officiel. Les vols de démonstration et les parcours en char ont valu à M. Nerrant "plusieurs pétitions des riverains", une raison également qui l'a poussé à mettre fin à son projet.

Malgré la vente des objets de son musée, M. Nerrant conserve une "petite réserve" avec laquelle il espère ouvrir un autre musée.


Reportage de Hélène Goutany et Gildas Marie
Intervenants:
- Patrick Nerrant, directeur du Normandy Tank Museum
- Gérard, ancien militaire
- Matthieu Lamoure, directeur chez Artcurial

durée de la vidéo: 01 min 40
Le Normandy Tank muséum vend ses pièces aux enchères

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.