Cet article date de plus de 5 ans

Migrants : surveillance renforcée en Manche et mer du Nord

La présence des moyens de l'Etat en mer a été intensifiée en Manche et mer du Nord, alors que des tentatives de traversées par des migrants ont été
déjouées ces dernières semaines.

Des tentatives ou des projets de traversées de la Manche par des groupes de migrants ont été déjoués ces dernières semaines dans le détroit du Pas-de-Calais et à l'ouest du Cotentin", ces traversées sont extrêmement risquées et dangereuses".




explique la Préfecture maritime.

"Face à ce constat, et soucieux de préserver la vie humaine en mer et la sécurité maritime, le préfet maritime a intensifié la présence des moyens de l'Etat en mer".

Certains réfugiés tentent d'atteindre la Grande-Bretagne "en prenant la mer, de nuit, à bord d'embarcations inadaptées, en surnombre, sans la moindre notion de navigation et inconscients des dangers réels que de telles initiatives représentent pour eux-mêmes et pour les équipes de secours qui auraient à intervenir pour les récupérer", explique la préfecture maritime, qui précise que la Manche et la mer du Nord sont des mers où la navigation est difficile.

Le détroit du Pas-de-Calais et l'ouest Cotentin représentent deux zones particulièrement sensibles: l'une se caractérise par un trafic maritime extrêmement dense, l'autre par des hauts fonds, des vents et des courants importants. Dans tous les cas, la
température de l'eau est très basse, diminuant considérablement la durée de survie d'une personne tombée à la mer.
Le préfet maritime invite en outre toute personne qui aurait connaissance de ce type de projet ou qui en serait témoin à sensibiliser les individus concernés aux risques majeurs que représentent ces traversées.

Il appelle également l'ensemble des usagers de la mer et du littoral -plaisanciers, pêcheurs, professionnels, passagers, promeneurs - à être particulièrement vigilants, notamment en mer. Toute embarcation observée au large et présentant une situation
à risque doit être signalée au Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) par VHF ou en composant le 196.

Le 1er mars, une embarcation à Barneville-Carteret avec une douzaine de sauvetage et une plaque d'immatriculation rendue illisible  a été repérée sur un parking près du rivage. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie. De nombreux migrants, dans le contexte d'une jungle de Calais étroitement surveillée, seraient débarqués de camions en pleine campagne. Ils tenteraient ensuite la traversée de la Manche sur des petites embarcations.

Ce vendredi 11 mars nous avons appris, toujours sur la même plage et avec le même bâteau une nouvelle tentative d'embarcation de migrants.
3 passeurs ont été arrêtés à Barneville-Carteret, dans la nuit dimanche dernier. Ils s'apprêtaient à faire embarquer sept migrants sur une  embarcation à priori à destination de Jersey.
durée de la vidéo: 00 min 56
Migrants : 3 passeurs arrêtés ©France 3 Normandie


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration cotentin