Depuis avril, il est de nouveau possible de se rendre à Jersey depuis Granville ou Barneville-Carteret grâce aux navettes de la compagnie Manche Îles Express. La saison est lancée et les touristes sont au rendez-vous.

Le sourire aux lèvres, l'équipage du Granville est heureux de retrouver les passagers à Barneville-Carteret : "C'est ma deuxième saison, je suis heureux de reprendre l'activité, retrouver mes collègues. C'est une petite équipe familiale, on se connaît très bien. On est très heureux de naviguer sur les Îles anglo-normandes", nous explique Gabriel Lehuby, membre de l'équipage.

1h30 de traversée

Les traversées entre les ports manchois et les îles anglo-normandes ont repris depuis le 17 avril. Et ce vendredi matin là, ils sont 120 à bord de la navette au départ de Barneville-Carteret pour une traversée de 1h30 vers Jersey. Un petit voyage au goût d'évasion : "Le fait d'être sur l'eau et d'aller vite surtout, car ça va très vite quand même, c'est chouette", nous confie un adolescent venu passer quelques jours dans le coin. Son grand-père qui l'accompagne nous explique : "On est venu visiter le Cotentin et on avait la possibilité d'aller à Jersey, ça met un petit peu le pied en Angleterre".

Et les Normands sont aussi au rendez-vous de la traversée : "On vient du Havre, alors c'était assez facile pour nous. On va pouvoir prendre l'air tout en étant dépaysés", raconte un passager.

Moins de rotations

Manches Îles Express redémarrent cette saison avec un bateau en moins. En effet, le Victor Hugo a pris sa retraite. Le Granville assure donc seul les traversées, ce qui diminue les rotations et l'attractivité de Carteret.

Une sortie de flotte qui ne semble pas impacter les réservations : "La saison s'annonce plutôt très bien car on enregistre une augmentation à date par rapport à 2023. Une augmentation de 15 à 20% des réservations, donc on est partie pour faire une très bonne saison et de surcroît, si la météo est avec nous", se réjouit Olivier Normand, directeur commercial de la compagnie Manche Iles Express.

durée de la vidéo : 00h02mn25s
Depuis avril, il est de nouveau possible de se rendre à Jersey depuis Granville ou Barneville-Carteret grâce aux navettes de la compagnie Manche Îles Express. La saison est lancée et les touristes sont au rendez-vous. ©France 3 Normandie
Un investissement financier de Jersey ?

La Manche dépense à elle seule plus de 1,7 millions d'euros chaque année dans les liaisons anglo-normandes. Le département aimerait que Jersey s'investisse financièrement : "L'Argent est un sujet sérieux dans les îles anglo-normandes et ça l'est aussi pour nous. Nous échangeons depuis deux ans maintenant à ce propos. Je voudrais que cette année, on puisse aboutir à une solution, qu'une décision soit maintenant prise au bout de ces deux ans", explique Jean Morin, Président du département de la Manche.

Mais pour les autorités jersiaises, l'engagement doit encore être discuté : "Aucune conclusion n'a été tirée, à part le fait que nous allons travailler encore plus étroitement, plus rapidement pour faire en sorte que les liaisons continuent entre Jersey et la Manche ou la Manche et Jersey. C'est la principale conclusion, nous allons travailler encore plus étroitement", précise Kirsten Morel, député en charge de l'économie à Jersey.

Les conditions douanières

Rien n'a changé. Les ressortissants français, adultes et enfants, qui souhaitent faire un aller-retour dans la journée doivent disposer d'une carte nationale d'identité valide de moins de 10 ans. Les citoyens des autres pays, de l'Union européenne et hors U.E, mais aussi les voyageurs français ne faisant qu'un aller simple ou ceux qui désirent passer plus de temps sur place en séjournant plusieurs jours sur les îles doivent avoir un passeport valide.

L'année dernière, environ 13 000 Manchois ont foulé les sols de Jersey. Un chiffre que le gouvernement de Jersey et le département de la Manche espèrent maintenir.