Voyages et découvertes avec Tatie la baroudeuse : "c'est important de se connaître soi-même"

Publié le Mis à jour le
Écrit par David Frotté
L'un des premiers voyages de Tatie la baroudeuse a été d'aller découvrir en bivouac sa Normandie
L'un des premiers voyages de Tatie la baroudeuse a été d'aller découvrir en bivouac sa Normandie © Tatie la baroudeuse

Peut-être avez vous déjà vu les vidéos de Tatie la baroudeuse sur les réseaux sociaux. Après une année sabbatique faite d'aventures sportives et humaines jusqu'à l'autre bout de la France, elle vient se sortir un livre pour raconter cette bouffée d'oxygène. Rencontre avec une Normande, amoureuse de la nature, de grands espaces.

Elle arrive pour nous ouvrir son portail avec un large sourire. Ce sourire si particulier de ceux qui sont apaisés et heureux, bien dans leurs baskets. Comme si ce triste temps d'hiver, gris et venteux, n'avait aucun effet sur elle. "On a prévu du VTT avec le chien, du tronçonnage, et une ballade à pied sur le halage !" Pas de doute, Tatiana Blin est une active !

Et encore, on ne vous parle pas en détail de cette grande maison manchoise "dans son jus" qu'elle doit retaper avec son conjoint Guillaume, ni de ce bébé qui grandit dans son ventre. "Cette fois je me ménage, car j'ai déjà fait une fausse couche. Les médecins m'avaient dit qu'il n'y avait pas de problème, et je me suis attaqué au 24H du Mans vélo..." 870 km en 24h !  

Le Mont-Blanc comme échauffement

Tatiana s'est depuis longtemps déjà fait un nom sur les réseaux sociaux : Tatie la baroudeuse. Un surnom qui peut prêter à confusion, on s'attendait plutôt à voir une grand-mère au début !!! "J'ai vu que mes posts Facebook ou Instagram plaisaient, alors je me suis prise au jeu de partager régulièrement mes sorties nature." 

Attention, on parle là d'une ancienne cycliste de niveau national, donc les sorties déménagent le plus souvent ! On a donc décidé de rester à notre niveau, avec une simple ballade à pied le long de la Vire... Histoire de prendre le temps d'évoquer ces dernières aventures. 

D'abord, il y a eu ce premier gros défi, en 2020, le tour du Mont-Blanc en couple avec Guillaume, et Titan, leur chien. Un tour pour la bonne cause : pour Julia, une petite fille touchée par un gliome des voies optiques, et soutenue par les déglingués du bitume.

Prendre la route en solo, un voyage intérieur

Mais début 2021, Tatie la baroudeuse a de nouveau des fourmis dans les jambes, et décide de prendre un congé sabbatique. Fini le travail de vendeuse de vélos, elle démissionne.

Guillaume sait qu'il ne doit pas la retenir, ni insister pour l'accompagner. C'est une aventure qu'elle doit vivre seule pour se ressourcer, avant d'entamer la vie de famille.

J'avais envie de plus m'épanouir, d'arrêter d'être jugée par les clients et les collègues. Je sentais ce besoin de me retrouver et de revenir à essentiel, pour prendre confiance en moi.

Tatie la baroudeuse

France 3 Normandie

Le premier voyage se fera tout près, avec un tour du Cotentin en solo (enfin avec Titan quand même) et en bivouac : le sentier de grande randonnée GR 223, de Barfleur à Portbail. "Avec les reliefs sublimes des caps de la Manche, et la mer en bas, c'est un peu la montagne. En plus, le couvre feu a fait que c'était désert et sauvage tous les soirs quand je plantais ma tente. Je me suis surprise, j'ai pu me couper du monde, à quelques kilomètres de chez moi, avec un paysage que je n'imaginais pas !"

Entre 15 et 20 km à pied par jour, pendant 8 jours. Un bon rythme, mais en prenant le temps de respirer. En faisant même profiter ceux qui la suivent de belles vues de drone de la côte normande. "Je tenais à partager ce sentiment d'évasion totale et de bien-être, car c'est aussi ça qui m'a donné envie de faire la suite."

A peine le temps de se reposer, qu'elle reprenait la route, à vélo cette fois, direction la Haute-Savoie. "L'idée de base était de traverser les Alpes dans les 2 sens, mais il y avait trop de neige, alors je me suis adaptée." 13 jours en autonomie. "J'ai quand même cédé à la tentation, et pris des douches en dormant parfois dans des campings."

Mais au delà de l'aventure sportive, ce fut aussi l'occasion pour elle de rencontres.

J'ai fait marcher mon réseau pour partager un bout de route ou un verre...

Tatie la baroudeuse

Ce fut son voyage le plus dur à arrêter finalement. "Je me sentais libre, sans notion de temps. Le fait d'avoir un vélo, le fait que ça ne coûte rien, pouvoir faire 100-120 km dans la journée et voir différents paysages, c'était le plus fantastique."

L'aventure humaine tout au long du chemin

Vous la pensiez fatiguée après ça ? Détrompez vous, notre Manchoise a presque enchainé en embarquant pour la Corse, pour accompagner un ami. "Ca m'embêtait au début de faire un truc que tout le monde fait, le GR le plus dur et le plus connu en Europe... Et puis finalement, j'en ai découvert une autre facette, la facette humaine dont personne ne parle. Là-bas, on est coupé du monde, on n'a pas de réseau et donc on est vraiment nous, entre humains. " 

Elle est partie en duo, et s'est retrouvé avec 10 amis dès le premier soir. "On est obligé de dormir dans les refuges, ce qui fait qu'on se suit entre personnes. Les contacts se font donc facilement, et on avait dès le premier soir des anecdotes qui font qu'on était tout de suite plus proches quoi."

On est entre nous, entre humains. On était presque déçu d'avoir du réseau de temps en temps.

Tatie la baroudeuse

Un livre pour partager ses souvenirs

Que reste-il aujourd'hui de cette année sabbatique ? Plein de souvenirs forcément, que vous pouvez retrouver dans un livre : "Voyage au cœur de soi, récit de voyages par Tatie la baroudeuse".

Ce livre se parcourt presque comme on regarde un album de famille, en laissant son regard se balader de photo en photo, au gré de ses pérégrinations. Mais elle prend même le lecteur par la main, comme si on était avec elle à discuter pendant une de ses randonnées. On refait le monde, on prend le temps d'avoir du recul, sur la vie, sur la nature et le temps. "J'ai vu trop de gens malheureux de leurs choix, de leur travail, de leur vie de couple. Je vois ces gens subir leurs choix alors qu'ils sont au final acteur de leur vie. Je ne veux pas attendre la retraite pour en profiter. Combien  n'arrivent même pas à la retraite ? Je choisis ce que je veux être: LIBRE.  Les gens me disent qu'ils voudraient tant avoir ma ténacité. S'ils savaient qu'ils en sont capable... Ils comprendraient alors certaines choses beaucoup plus facilement."

D'où sa petite maxime sur son profil Facebook : "Croques la vie avant qu'elle ne te croque..."

Une page se tourne, mais ce n'est qu'un nouveau chapitre 

Une nouvelle vie commence maintenant pour elle, avec un heureux évènement attendu pour le mois de juillet 2022. Un petit bout de chou avec lequel elle voudra sûrement partager sa passion des grands espaces. "Ces voyages m'ont formée, c'est important de se connaître soi-même avant d'apprendre aux autres. Maintenant j'ai toutes les clés en main pour repartager ces choses-là avec nos enfants."

Oui, vous avez bien lu un pluriel... A peine enceinte de son premier, Tatie la baroudeuse voit plus grand, plus loin, et ne compte pas s'arrêter en chemin .

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.