Depuis San Diego, le vétéran Tom Rice célèbre le 76e anniversaire du D-Day

Tom Rice était attendu en Normandie pour sauter en parachute, comme l'an passé. Coronavirus oblige, l’ancien GI resté en Californie a tenu à commémorer les 76 ans du D-Day. Le vétéran américain a survolé la baie de San Diego et fait carillonner les cloches de la base navale de la ville.

A défaut de sauter en parachute au-dessus de Carentan, Tom Rice a survolé la baie de San Diego, ce 6 juin 2020. Avec un clin d'oeil à la Normandie.
A défaut de sauter en parachute au-dessus de Carentan, Tom Rice a survolé la baie de San Diego, ce 6 juin 2020. Avec un clin d'oeil à la Normandie. © Frank Kostenko

Tom Rice, star du 75e anniversaire du Débarquement de Normandie. Parachuté sur Carentan dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, le vétéran de la 101e division aéroportée avait à nouveau sauté le 5 juin 2019.

Né en 1921 en Californie, Tom Rice s’engage dans l’armée en 1940. L’opération Overlod débute le 5 juin 1944. Le jeune homme d’une vingtaine d’années a pour mission de sécuriser plusieurs routes à travers les marais du Cotentin.

« Il a l’ambition de sauter jusqu’à 101 ans », lance son ami et biographe Denis van den Brink. Un clin d’œil à la 101e Airborne dont il a fait partie. Pour les 76 ans du D-Day, l’ancien soldat américain avait donc prévu de renouveler l’exploit en Normandie. Mais compte-tenu de la situation sanitaire, le parachutage ne peut avoir lieu. « Tom était très déçu de ne pas venir en Normandie. Mais il ne s’épanche pas beaucoup sur ses états d’âme », précise Denis van den Brink.

 

 

Survoler la baie de San Diego à bord d’un C-47

A bientôt 99 ans, le vétéran commémore depuis toujours le 6 juin 1944. Pas question de bouleverser ses habitudes : Tom Rice veut célébrer cette page de l’Histoire depuis chez lui à San Diego, en Californie. Après un récent examen, son médecin n’estime « pas très raisonnable de sauter en parachute », détaille Denis van den Brink.

Pas de parachutage mais un vol à bord d’un C-47, qui a participé - lui aussi - aux opérations de la Seconde guerre mondiale. Ce 6 juin 2020, le presque centenaire en tenue militaire survole la baie de San Diego pendant 45 minutes. Sur le tarmac de l’aérodrome, Tom Rice déploie fièrement le drapeau normand, envoyé par le maire de Carentan-les-Marais.

Tom Rice est très attaché à la France. L’ancien GI est venu en Normandie à deux reprises, en 1994 et en 2004, dans le plus strict anonymat, pensant ne pas être le bienvenu. « Les Normands ne nous ont jamais pardonné les destructions que nous leur avons infligées », écrit-il dans ses mémoires publiées en 2004 dans le livre Trial by Combat.

Plus que pardonné, le vétéran a été accueilli en héros pour le 75e anniversaire du Débarquement. Tom Rice se projette. L’année prochaine, il envisage de sauter près de Carentan dans la Manche. « I will come back », (« je reviendrai ») avait déjà promis le vétéran après son atterissage, l'an passé.

 

 

Faire retentir la liberté

« On va faire sonner les cloches ! » Ce sont les mots de Tom Rice, rapportés par son ami Denis van den Brink. L’opération « Les cloches de la Liberté » a été initiée par l’historien Patrick Fissot. L’idée ? Faire carillonner les cloches des églises de Carentan le 6 juin à 18h44. Des centaines d’autres paroisses normandes y ont participé. De l’autre côté de l’Atlantique, à 6:44 pm, Tom Rice a sonné les cloches de la base navale de San Diego, aux côtés de l’Amiral Bette Bolivar.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
débarquement dday culture histoire coronavirus/covid-19 santé société seconde guerre mondiale les commémorations du dday