Cet article date de plus de 5 ans

Une usine à 116 millions d’euros pour les bébés chinois

Les Maîtres Laitiers du Cotentin se sont associés au numéro 3 chinois de la nutrition infantile, Synutra, pour créer une nouvelle usine de production de lait. Coût total de l’opération : 116 millions, les travaux ont débuté dans la Manche.
Objectif affiché: produire 150 millions de litres de lait par an pour les chinois
Objectif affiché: produire 150 millions de litres de lait par an pour les chinois © Maîtres Laitiers du Cotentin
Les Maîtres Laitiers du Cotentin et le distributeur Synutra, le numéro 3 chinois de la nutrition pour nourrisson, sont lié depuis septembre dernier par un contrat de dix ans. La coopérative normande lui fournira du lait pour bébé et devrait produire du lait infantile en petites briques de 20 cl. Leur union se concrétise avec la construction d’une gigantesque usine d’une surface de 35 000 m²  à Méautis près de Carentan dans la Manche. Contrairement à l’usine d’Isigny Sainte-Mère, dans laquelle les chinois sont devenus actionnaires, dans ce cas ils ne seront que les clients des Maîtres laitiers du Cotentin.


Si les délais sont respectés, le chantier devrait durer quatorze mois et les premières commandes sont attendues par Synutra pour avril 2017. A terme, la coopérative espère créer 220 nouveaux emplois à temps plein. Sa masse salariale qui est de 700 personnes aujourd’hui serait donc augmenter de 30 %.  Leur objectif est de produire 400 millions de litres de lait par an pour les chinois, ce qui leur permettrait d’écouler leur excédant voire d’augmenter leur production auprès des éleveurs.


Un reportage de Sylvain Rouil et Jean-Michel Guillaud:
durée de la vidéo: 02 min 01
Nouvelle laiterie infantile

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie international