Météo. Canicule : L'Eure et la Seine-Maritime en vigilance rouge, tous les bons réflexes à adopter

Un pic de chaleur très intense est attendu du vendredi 7 août au lundi 10 août, il devrait se prolonger durant quelques jours par un épisode caniculaire, marqué notamment par des nuits très chaudes. Une partie de la Normandie a été placée par Météo France en vigilance rouge et orange 

N'oubliez pas de vous hydrater durant cette vague de chaleur qui pourra se transformer en véritable épisode de canicule dans certaines zones de la Normandie.
N'oubliez pas de vous hydrater durant cette vague de chaleur qui pourra se transformer en véritable épisode de canicule dans certaines zones de la Normandie. © Olivier Couvreur / France Télévisions

La Normandie ne sera pas épargnée par la vague de chaleur qui va toucher toute la France en cette fin de première semaine d'août 2020.

Les  départements de la Seine-Maritime, et de l'Eure sont placés en vigilance orange pour un épisode de canicule, il faudra également faire attention dans l'Orne et le Calvados , en vigilance orange et dans la Manche, placé en vigilance jaune
 

Pourquoi parle-t-on de canicule ?


La canicule est définie comme "un niveau de très fortes chaleurs le jour et la nuit pendant au moins trois jours consécutifs". Et puisque cet épisode est annoncé de vendredi à mardi dans la région... Pas de doute, attention au coup de chaud !

Dans le département de l'Eure, par exemple,  météo France prévoit des températures allant  jusqu'à 38 degrés dès vendredi après-midi. 
Dans la nuit de vendredi à samedi, des pics de température à 28°C seront à prévoir. La chaleur  sera tenace ce week-end également, puisque des températures moyennes de 35°C sont prévues en cours de journée. 

"Des températures élevées dès jeudi avec des pointes à 33/34°C dans l'Eure et l'Orne jusqu'à Rouen"

François Raulin est géographe et travaille dans le domaine de l'urbanisme à Rouen. Il est aussi créateur de la page Facebook Alerte Météo Normandie, qui compte aujourd'hui près de 21.000 followers. Son objectif "n'est pas de faire des prévisions au jour le jour", mais de "parler des grosses intempéries événementielles, des tempêtes, orages, épisodes de neige qui touchent la Normandie". "J'essaie de faire des analyses détaillées mais accessibles pour un public qui ne connaît pas la météorologie", nous explique ce passionné des phénomènes météorologiques. "Ce qui motive, c'est le côté intéractif avec la communauté qui me suit".

Il nous détaille la vague de chaleur qui va toucher la région ces prochains jours. "Un épisode de forte chaleur va se manifester dans la région, avec des températures élevées dès jeudi et des pointes à 33/34°C dans l'Eure et l'Orne jusqu'à Rouen et la Vallée de la Seine. Mais on parlera de canicule vraiment à partir de vendredi. Cet épisode durera jusqu'à -au minimum- lundi où l'on devrait voir arriver quelques orages. Dans le pire des cas, la canicule pourrait durer jusqu'à mercredi prochain."

Vendredi la journée la plus chaude

Vendredi sera la journée la plus chaude, notamment dans les départements de l'Eure et l'Orne avec des pic à 34/35°C. Dans les autres départements, ce sera davantage un coup de chaud, car on ne devrait pas dépasser les seuils de températures. On peut dire merci au littoral.

François Raulin, géographe et météorologue amateur

Comment expliquer ce phénomène ? "On a déjà eu des vagues de chaleur lors des étés précédents. Cette année, on a eu un printemps sec qui favorise la montée en température avec ces flux d'air Sud/Sud Ouest qui nous viennent de la péninsule ibérique. Depuis le début du printemps, il fait anormalement chaud là bas et c'est cette masse d'air qui va nous amener cette chaleur."Est-ce que ça va durer au delà du week-end ? "On est loin de la canicule de 2003 quand même... Ce ne sont pas les mêmes proportions. Mais cela n'empêche pas d'avoir des pics de chaleur très importants, où l'on peut frôler des records ponctuellement." 

Sur une carte de Météo France publiée sur Facebook, on voit bien (en rouge) la zone touchée par cette épisode caniculaire.

► Découvrez les prévisions météo dans votre ville en cliquant ici


 

Vigilance orange : les bons réflexes à adopter face à la canicule

 

Vigilance canicule : ne pas oublier les bons réflexes à adopter

Avec l'annonce de ces nouvelles hausses de températures, de nombreuses villes normandes ont posté quelques rappels de bons réflexes à avoir en cas de fortes chaleurs. "Prenons nos précautions", écrit ainsi le compte officiel de la ville d'Hérouville-Saint-Clair (Calvados). Et de rappeler via une infographie du Ministère des Solidarités et de la Santé de veiller à :

De son côté, la SNCF a épinglé sur son compte Twitter un rappel pour ceux qui partent en vacances ou qui pour d'autres motifs prennent le train en cette période estivale. 

Canicule et COVID-19 : on respecte toujours les gestes barrières

Bien sûr, il faut adopter ces réflexes pour lutter contre les fortes chaleurs tout en continuant de respecter tous les gestes barrières contre le coronavirus : se laver les mains régulièrement, porter un masque et respecter une distance d’un mètre.

C'est ce que rappelle également le Ministère des Solidarités et de la Santé dans une vidéo partagée sur l'ensemble de ses supports numériques.

On apprend aussi sur la page dédiée du gouvernement qu'en cette période où le virus COVID-19 circule toujours, il faut penser à bien vérifier sa ventilation mécanique "VMC" de maison, notamment en arrêtant ou en réduisant le mode recyclage de l’air.
Aussi, aucun problème si vous utilisez un ventilateur à domicile, en l’absence de malade, ou quand vous êtes seul dans une pièce en dehors du domicile. Mais attention : les ventilateurs sont à proscrire "dans les espaces clos collectifs même en l’absence de malades".

Pensez à la plateforme téléphonique "Canicule Info Service"

Un numéro gratuit a été mis en place par le gouvernement. Il s'agit de la plateforme téléphonique "Canicule info service", au 0 800 06 66 66. Un numéro ouvert "en cas d'épisode de forte chaleur, tous les jours de 9h à 19h". Des informations complémentaires sont aussi disponibles sur le site solidarites-sante.gouv.fr/canicule.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canicule météo santé société social