Âge du fer : un site archéologique exceptionnel découvert dans le Cotentin

Sur la commune de Pieux, des archéologues ont récemment mis eu jour des vestiges d'une ferme celte, une découverte exceptionnelle en Normandie.
Sur la commune de Pieux, des archéologues ont récemment mis eu jour des vestiges d'une ferme celte, une découverte exceptionnelle en Normandie.

Les archéologues ont récemment mis au jour, sur la commune des Pieux, des vestiges celtes, une ferme et ses annexes construites au Ve siècle avant notre ère.

Par CM et LA

Contrairement à ce que certains de nos confrères ont pu rapporter, ce n'est pas le village d'Astérix qui a été récemment découvert par les archéologues de l'INRAP dans le Cotentin. Déjà, Astérix résidait en Armorique (chez nos voisins bretons) mais surtout les Gaulois nommés comme tels par Jules César. Or, les vestiges récemment mis au jour sur le chantier de la future ZA du Siquet aux Pieux, sont un peu plus anciens, de quelques siècles. Et à l'époque, on parlait de celtes, ces peuples venus d'Europe occidentale et centrale au début de l'âge de fer pour s'installer sur notre actuel territoire.
 
Âge du fer: un site archéologique exceptionnel découvert dans le Cotentin
Reportage de Laïla Agorram et Gwenaëlle Louis

Sur un site d'un hectare et demi, les archéologues ont découvert les vestiges d'une grande ferme en charpente de bois avec de nombreuses annexes. Sous 80 centimètres de terre, les traces des trous de poteaux et de fosses vont permettre la reconstitution des plans d'un site unique en Normandie. "On connait assez bien les habitats gaulois de la fin de l'âge du fer dans la région, mais on connait très mal cette phase chronologique qui est un petit avant, c'est à dire la transition entre le premier et le deuxième âge du fer", explique Cyril Marcigny, directeur adjoint scientifique et technique à l'Inrap.

Cette phase transitoire se situe autour du Ve siècle avant notre ère. Mais pour l'instant, et faute d'objets ou de vestiges d'objets exhumés, les archéologues peinent encore à dater plus précisement ce site. Durant les deux semaines de fouilles restantes, peut-être parviendront-ils à faire parler la terre et en apprendre un peu plus sur la vie de nos ancêtres les celtes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus