#OnVousRépond : choix du vaccin, 2e dose, vaccinodromes... toutes les réponses à vos questions sur la vaccination

La question "Vais-je me faire vacciner ou pas ?" vous appartient. A côté de cela, des questions pratiques pullulent autour de la vaccination. Puis-je me déplacer en dehors des 10 ou 30km pour me faire vacciner ? Quel vaccin va-t-on m'administrer ? Ai-je le choix ? On répond à vos questions. 

La campagne de vaccination a débuté au CHU de Rouen lundi 4 janvier 2021.
La campagne de vaccination a débuté au CHU de Rouen lundi 4 janvier 2021. © Olivier Flavien / France Télévisions

Un an après l'arrivée de la Covid-19 en France, et être entré en guerre contre ce fichu virus, le mot d'ordre du gouvernement est clair. Il a été maintes fois répété et tient en trois mots : "Tester, alerter, protéger". Avec le déploiement des vaccinodromes cette semaine en Normandie (Le Havre, Rouen et Dieppe) mais aussi partout en France, la campagne de vaccination prend une toute autre mesure. Les chiffres parlent d'eux-même : le Premier ministre Jean Castex vient d'annoncer que la France a dépassé les 10 millions de premières injections de vaccins. L'objectif est désormais d'atteindre les 20 millions de premières doses à la mi-mai, puis 30 millions à la mi-juin.

Avec cette accélaration de la campagne de vaccination en France et dans notre région, vous vous posez de nombreuses questions autour de la thématique du vaccin. C'est ce que nous avons constaté grâce au formulaire #OnVousRépond que le réseau des régions de France 3 a mis en place (vous pouvez le retrouver en bas de papier).

#OnVousRépond 

Beaucoup de questionnement autour des déplacements. "Puis-je sortir des 10km autour de mon domicile pour aller me faire vacciner ?", "Puis-je accompagner mon mari lors de sa vaccination ?" Habitant la région de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Dominique se demande par exemple : 

Parti au vert pendant ces 4 semaines, puis-je rentrer chez moi pour mon 2e vaccin le 29 avril ?

Dominique, Provence-Alpes-Côte d'Azur

La réponse est Oui. À condition de remplir votre attestation et en cochant la case " Santé, consultation et soins", et en fournissant un document issu du centre de vaccination  prouvant que vous avez bel et bien rendez-vous. 

C'est une question que vous nous avez beaucoup posée. Comme Chrys, qui réside en Nouvelle-Aquitaine, et demande si "[s]on mari de 47 ans, atteint d'une BPCO et d'obésité peut se faire vacciner ?" :

Selon le calendrier vaccinal, seules les personnes âgées de 50 ans et plus, atteints de comorbidité de ce type, peuvent se faire vacciner de manière prioritaire dans les centres de vaccination. Mais les médecins évaluent chaque patient au cas par cas, il est donc conseillé de vous rendre chez votre généraliste.

Frédérique, de Provence-Alpes-Côte d'Azur, se questionne aussi : "J ai 59 ans sans comorbidités, puis-je me faire vacciner ?"

Eh bien non, Frédérique, il faudra encore patienter. Le calendrier vaccinal du gouvernement indique que les personnes âgées de 50 à 59 ans , sans comorbidités, pourront se faire vacciner seulement à partir du 15 mai 2021

Marie, qui vit en Normandie nous demande :

Ma fille infirmière de moins de 55 ans ayant été vaccinée avec AstraZeneca doit recevoir sa 2eme injection le 23 avril. Quel vaccin va-t-elle recevoir ?

Marie, Normandie

En France, on estime que 600.000 personnes sont dans le cas de la fille de Marie : ces primo-vaccinés ont moins de 55 ans et ont reçu une seule injection du vaccin AstraZeneca.

Or depuis le 19 mars, seules les personnes plus âgées ont le droit de recevoir ce vaccin.

La Haute Autorité de Santé s'est exprimé sur le sujet  : Votre fille devra recevoir une 2 e injection avec un vaccin totalement différent, à ARN messager, du type Pfizer ou Moderna.

"Je veux être vacciné dans la fesse, est-ce possible ?"

Enfin, Arlio ( Provence-Alpes-Côte d’Azur) s'inquiète d'un détail qui peut prêter à sourire, mais qui a son importance : "Ayant des problèmes aux bras je voudrais être vacciné dans la fesse. Possible ?"

La réponse est médicale. Les vaccins contre la COVID 19 ne se font pas dans la fesse. En règle générale, la voie privilégiée chez les adultes est intramusculaire, l'injection se fait donc au niveau de l'épaule et du muscle "deltoïdien". La raison est simple : les tissus y sont abondants, la présence de cellules immunitaires y est donc plus importante. La présence de tissus graisseux dans les fesses pourrait altérer l'efficacité du vaccin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19