Des biscuits pour sauver l’église de la Ferté-Macé

Manger pour la bonne cause. C'est l'idée gourmande proposée par la biscuiterie de l'Abbaye, basée dans l'Orne, pour sauver l'église voisine de la Ferté-Macé. Des boites de biscuits spéciales sont en vente.

© Nicolas Corbard
Elle vient d'être nommée entreprise du patrimoine vivant en fin d'année dernière, 110 après la création de son célèbre sablé, dans le petit village ornais de Lonlay l’Abbaye.
La biscuiterie de l'Abbaye et ses biscuits normands sont une institution locale historique.

Un morceau gourmand du patrimoine local qui a décidé de prêter main forte au patrimoine architectural.
   

Une église en danger

A 30 km de là, à la Ferté-Macé, une église a un besoin urgent de rénovation : Notre-Dame de l'Assomption, un monument, "d’architecture romano-byzantine" qui possèderait la 3e plus grande nef du département (22 mètres).

Sur le site de la fondation du patrimoine, un appel au don a été lancé, rassemblant un peu plus de 6.000 euros jusqu'à maintenant.
L'objectif annoncé de la première tranche de travaux concernera "la toiture de l’église, les pinacles et clochetons qui ornent les deux flèches".

Les joints commencent à poser des soucis, à cause du temps qui passe et des intempéries. A un moment ou un autre,  on peut avoir des les années qui viennent, dans les mois qui viennent, des chutes liées à la facade.
Jean-Marie De Jacquelot, président de l'association pour la restauration de l'église de la Ferté-Macé

Des boites décorées de la Ferté-Macé et son église

En soutien, la biscuiterie a décidé de sortir une collection de boites ornées, sur leurs couvercles, d'images de la ville et de l'église en question.
Sur chacune de ses boites vendues, 1,50 € sera reversé à la fondation du Patrimoine, pour la rénovation de l'édifice.
  

Ca faisait du sens pour nous de participer à ce projet. C'est le devoir de tout un chacun. On est un entreprise familiale, en plein coeur du bocage, dans un petit village. On a une politique développement durabl : sociale, économique, culturel et environnemental.
Charles Lebaudy, président de la Biscuiterie de l'Abbaye


1.500 euros auraient déjà ainsi été collectés grâce aux petits gourmands. Un petit geste comparé aux 450.000 euros nécessaires à refaire l'ensemble de la facade, mais un geste symbolique pour attirer l'attention.

On évalue même à 7 millions le budget pour remettre entièrement l'église d'aplomb.

C'est un travail à envisager sur 30 ans.
Noëlle Poirier, première adjointe en charge du patrimoine à la Ferté-Macé


L'an dernier, les amoureux de cet édifice avaient déjà tenté d'attirer l'attention de la Mission Stéphane Bern.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture gastronomie