Un homme soupçonné d'avoir poignardé une quinquagénaire à Valframbert remis en liberté

© PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
© PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

L'homme de 39 ans, placé en détention provisoire à Caen, a été remis en liberté dans l'affaire de la femme de 59 ans poignardée dans le dos alors qu'elle se promenait sur un chemin de balade avec ses petits-enfants. L'agression s'est produite le 29 octobre dernier près d'Alençon.
 

Par L.A.

Mise à jour du 04/12/2019

L'homme, soupçonné d'avoir poignardé une quinquagénaire à Valframbert, a fait appel de son placement en détention provisoire. Une audience publique a donc eu lieu à la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Caen, mardi 3 décembre. Après délibération, l'homme a été "remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire", a précisé  la Cour d’appel. L’enquête se poursuit.


Un homme de 39 ans arrêté à Alençon dans l'affaire de l'agression au couteau de Valfrembert

Ce sont les témoignages recueillis après l'agression qui ont permis l'arrestation d'un homme de 39 ans, jeudi 14 novembre à Alençon.
L'homme a été présenté au Parquet samedi 16 novembre. Mis en examen, il a été placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Caen. 

Il nie les faits qui lui sont reprochés.

Un faisceau d'indices concordants et certains éléments de la personnalité de l'homme suspecté ont permis sa mise en examen. L'enquête se poursuit. 
 

Valfrembert : une femme de 59 ans poignardée dans le dos pendant une balade avec ses petits-enfants

Mardi 29 octobre 2019 vers 11 heures 15, une grand-mère de 59 ans a été victime d'une violente agression alors qu'elle se promenait avec deux de ses petits-enfants. Ils se promenaient tous les trois sur la voie verte en direction de Valframbert, au lieu dit le Londeau, quand un individu âgé d'"une vingtaine d'années" les a croisé. Le jeune homme a asséné un coup de couteau dans le dos de la quinquagénaire avant de disparaître.

"Je suis envoyé par Dieu et je dois vous tuer"

"L'agresseur a tenu des propos menaçants envers la victime" a expliqué le procureur d'Alençon François Coudert, à nos confrères de Ouest France. "Je suis envoyé par Dieu et je dois vous tuer" aurait-il dit à sa victime. 

La quinquagénaire est grièvement touchée. Sous la violence du coup, le couteau s'est brisé et la lame est restée coincée dans le dos de la victime. "Son pronostic vital n'est pas engagé"selon le procureur.

Elle a été conduite à l'hôpital d'Alençon par une équipe de pompiers avant d'être transférée au CHU de Caen.

Sur le même sujet

Les + Lus