Prison de Condé-sur-Sarthe : 5ème jour de blocus des surveillants

Publié le Mis à jour le
Écrit par L.A. / AFP

La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), où deux surveillants ont été grièvement poignardés mardi par un détenu radicalisé et sa compagne, est à nouveau bloquée par les personnels pénitentiaires dimanche.

Une centaine de manifestants sont à nouveau réunis ce dimanche devant la prison de Condé-sur-Sarthe, pour une cinquième journée consécutive de blocage du centre pénitentiaire. Mardi, un détenu radicalisé de 27 ans et sa compagne ont poignardé deux surveillants. 


Nous avons été rejoints par des collègues de Lille, Beauvais, Paris, Orléans, Caen, Le Mans, ainsi que par une dizaine des gilets jaunes, ça grossit un peu dans les rangs, Emmanuel Guimaraes, délégué FO pénitentiaire 

"Les parloirs sont de nouveau bloqués pour la journée. Nous avons installé des pneus de tracteurs, des matelas, canapés, une bâche pour nous protéger du vent et de la pluie, et les gens nous amènent des palettes".

Comme cela s'est passé samedi, en fin de journée, une intervention de gendarmes mobiles s'est déroulée ce dimanche vers 10 heures pour débloquer les accès de l'établissement et assurer la relève des personnels et la logistique. Les manifestants ont ensuite repris position devant les accès.

Les surveillants réclament une remise à plat des conditions de sécurité pour mieux prendre en compte l'arrivée de détenus radicalisés, la mise en place d'une fouille des visiteurs, ainsi que de meilleures conditions de salaire à l'embauche pour recruter plus de personnel.