Régionales 2021 en Normandie : Nathalie Goulet jette l'éponge

La tête de liste UDI avait été la première à se lancer dans la bataille des élections régionales en octobre 2020, mais finalement elle n'ira pas. Elle estime que la campagne est impossible pour une équipe nouvelle face à un poids lourd comme le président sortant Hervé Morin.

Nathalie Goulet offrait un camembert au lait cru comme cadeau de campagne électorale.
Nathalie Goulet offrait un camembert au lait cru comme cadeau de campagne électorale. © Véronique MARTINACHE / AFP

Ce n'est pas vraiment une surprise. Début mai, Nathalie Goulet faisait déjà part de ses doutes et se demandait si cela valait vraiment le coup de mettre un million d'euros pour une campagne électorale extrêmement compliquée. "Je n'arrive pas à boucler ma liste en Seine-Maritime, la campagne est impossible, les gens ne sont pas intéressés, ils n'en ont rien à foutre d'une campagne électronique et l'avance du sortant Hervé Morin est diabolique... A quoi bon y aller ? " . Nathalie Goulet, jointe ce matin au Sénat, se dit écoeurée et désabusée.

Car comment trouver la force d'aller jusqu'au bout quand on est crédité de 2,5% dans les sondages alors qu'on fait campagne depuis 8 mois ? "Ce ne sont pas que les sondages qui m'on conduite à tout arrêter, explique-t-elle, si je continue à faire campagne ce serait pour l'orgueil et ce n'est pas mon genre. Avec la crise sanitaire, c'est impossible de débattre des idées, on ne peut pas organiser de réunions publiques, il n'y a pas d'échanges possibles avec les gens !  On est une équipe nouvelle et comment voulez-vous que nous nous fassions connaître ?"

Le véhicule de campagne de Nathalie Goulet pour les Régionales
Le véhicule de campagne de Nathalie Goulet pour les Régionales © France 3 Normandie

Foutage de gueule

Nathalie Goulet est amère et a une dent contre Hervé Morin, le président sortant, les centristes : "C'est du foutage de gueule. On a un président qui, certes a fait le job, mais dont le bilan peut être largement amélioré, qui annonce sa campagne officiellement la semaine dernière alors qu'il est en campagne depuis plus d'un an aux frais de la Région Normandie en distribuant des subventions, en envoyant des lettres aux socio-professionnels en permanence... Moi je ne peux pas lutter contre 2 milliards et demi de subventions ! Il y a trop de handicaps ! Et puis je ne veux pas faire le jeu du Rassemblement national qui se frotte les mains."

C'est du foutage de gueule. On a un président qui annonce sa campagne officiellement la semaine dernière alors qu'il est en campagne depuis plus d'un an aux frais de la Région.

Nathalie Goulet, sénatrice UDI de l'Orne

Pour l'instant, le seul à avoir réagi parmi les têtes de listes des régionales est le candidat de La République en marche, Laurent Bonaterre, et Nathalie Goulet apprécie.

Objectif Départementales

Il n'y aura donc pas de liste UDI aux élections régionales en Normandie, "mais on sera là pour les élections départementales", insiste Nathalie Goulet et présidente de l'UDI régionale. " On a reconstitué tous les résaux UDI, il y aura des candidats dans les cinq départements normands."

Nathalie Goulet avoue aussi sa déception, qu'Edouard Philippe n'ait pas réussi à rassembler autour de lui. "Je dois l'avouer, je pensais que le maire du Havre et ancien Premier ministre allait rassembler autour de lui, même s'il n'y allait pas. Il aurait fait venir des gens de l'UDI, de la LREM, des LR, de la société civile... ça aurait été une vraie opposition à Hervé Morin. Je comptais là-dessus, il ne l'a pas fait, je me suis plantée. "

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 élections politique polémique société